Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Mar 2019 | Profession
 

C’est ce samedi matin, à 6 heures 15, que les députés ont adopté en seconde lecture, par 27 voix contre 15 et 3 abstentions, le projet de loi Pacte dont l’un des articles prévoit la privatisation de la FDJ.

Le texte va repasser au Sénat, avant adoption définitive par l’Assemblée (voir Lmdt du 21 février). 

•• On aura été frappé, pendant les débats, par l’importance qu’aura pris le sujet de l’interdiction de vente de jeux aux mineurs. Ceci, au détour d’un amendement visant à frapper d’une lourde amende tout contrevenant. Amendement finalement rejeté, mais après une vive discussion (voir Lmdt du 15 mars 1 et 2).

•• Dans un message adressé aux présidents de chambres syndicales, vendredi, Philippe Coy remettait tout cela en perspective : « si le réseau n’est donc plus sous le couperet d’une amende, il n’en reste pas moins que le sujet reste plus que jamais d’actualité.

« La Confédération doit engager une campagne pour faire en sorte d’améliorer le respect de la vente aux mineurs dans le réseau : tabac, jeux, alcool. Nous devons faire de cet impératif, un atout.

« C’est une étape nécessaire pour renforcer les raisons d’être du monopole et être crédible demain, pour demander la distribution d’autres produits sensibles tels que le cannabis, par exemple. »