Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Fév 2021 | Profession
 

La Française des Jeux vient de publier ses résultats annuels pour cette période difficile de 2020, où les résultats ont été malgré tout préservés. Extraits de sa communication.

Après l’impact important de la crise sanitaire sur les mises du premier semestre, en recul de -18 %, la reprise progressive observée pendant l’été s’est confirmée sur l’ensemble du second semestre, avec des mises en hausse de +3 %.

Sur l’année, FDJ enregistre des mises de 16 milliards d’euros, en baisse de -7 % par rapport à 2019. 

•• Loto et Euromillions démontrent leur résistance, avec une croissance des mises de +6 %, à 3,2 milliards d’euros.

•• Amigo, fortement affecté, en particulier par son arrêt pendant le premier confinement, recule de plus de 30 %.

•• Les mises des jeux instantanés, en baisse de -6 % à 7,7 milliards d’euros, sont également touchées par l’impact de la crise sanitaire sur le trafic en point de vente. Au total, les mises de la loterie s’inscrivent en recul de -6 %, à 12,7 milliards d’euros.

•• Les paris sportifs limitent leur recul sur l’année à -10 %, à 3,2 milliards d’euros, grâce à une croissance de +20 % au second semestre par rapport au second semestre 2019, après un recul de près de -40 % au premier semestre.

•• Les mises dans le réseau de points de vente sont stables au second semestre, après leur recul de plus de -20 % au premier semestre. FDJ a accompagné et soutenu son réseau de distribution, maintenu à près de 30 000 points de vente.

•• Les mises digitales poursuivent leur forte dynamique, avec une nouvelle croissance annuelle de près de +40 %, portée par la loterie digitale, en progression de plus de +60 % à plus de 1,1 milliard d’euros. À suivre.