Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

Dans le dernier numéro du Losange (voir Lmdt du 9 octobre), Philippe Coy revient sur cet important sujet de l’interdiction de vente de tabac, de produits du vapotage et de jeux aux mineurs (voir Lmdt des 3 et 4 octobre), dans un article intitulé « De la réglementation à l’éthique ». Extraits :

« Vous connaissez mon caractère volontaire et ma franchise d’expression au service de notre profession. Je sais que je vais surprendre et même irriter.

« Mais j’affirme que nous allons collectivement vers de graves problèmes mettant en péril notre statut si nous ne prenons pas à bras-le-corps ce sujet de l’interdiction de la vente aux mineurs.

•• « Je parle de l’interdiction de vente aux moins de 18 ans telle qu’elle doit être respectée concernant la vente de tabac, de produits du vapotage, de jeux, d’alcool.

« Notre statut requiert l’application stricte de la réglementation. Notre éthique exige qu’elle soit exercée rigoureusement (…)

•• « Je sais pour les vivre moi aussi, tous les problèmes, incidents et anicroches, soulevés par cette obligation réglementaire et morale : l’ado au physique trompeur ; les intimidations ; l’erreur en pleine affluence ; l’employé négligeant ; le papa qui veut absolument offrir un jeu à son rejeton, etc.

« Il n’empêche, cette interdiction, il n’y a que nous, responsables de nos établissements, qui soyons garants qu’elle sera effectivement et totalement respectée, j’insiste.

•• « De plus, jamais la pression la pression politique et sociétale sur ce sujet n’a été aussi forte. Regardez, aux États-Unis, les multiples et graves conséquences de la diffusion de la cigarette électronique parmi les ados.  

« Ailleurs, en Europe, l’interdiction de vente aux mineurs est globalement respectée. Par exemple, en Espagne, toute infraction est sanctionnée par le retrait de la licence. En Belgique, les contrôles des autorités de santé dans les points de vente sont réguliers (…) Gardons toujours à l’esprit que nos statuts et obligations – en matière de tabac comme de jeux pour ne prendre que ces exemples – reposent sur les valeurs de l’exemplarité et de l’autorité morale. »