Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
11 Oct 2019 | Profession
 

Moins de deux mois après son lancement, début janvier 2019, la société Keplerk avait dû suspendre son offre de vente de bitcoins auprès des buralistes (voir Lmdt du 2 mars). Le service a repris ce jeudi 10 octobre dans le réseau.

En tout, 5 200 bureaux de tabac pourront être concernés pour ce second lancement, selon l’entreprise. Tous sont équipés d’un terminal de paiement de la société Bimedia, dont Keplerk est partenaire. Les clients pourront y acheter du bitcoin par coupons de 50, 100 ou 250 euros.

•• Pour justifier la suspension de son service en février 2019, Keplerk invoque le fait d’avoir été « victime de son succès ». L’un des principaux problèmes avait, en réalité, trait à de trop longs délais de transaction. « Certaines personnes mettaient jusqu’à huit heures pour recevoir leurs bitcoins sur leurs portefeuilles numériques » relève ainsi Adil Zakhar, PDG de l’entreprise.

•• Les délais de transaction ont depuis été raccourcis. La commission prélevée sur chaque transaction a, elle, été abaissée de 7 % à 5,5 % pour les coupons de 250 euros.

Keplerk a abandonné l’idée de commercialiser une autre cryptomonnaie, l’ether, pour se concentrer uniquement sur le bitcoin. Pour son retour, la cryptosociété a fait peau neuve, avec une nouvelle identité numérique et un nouveau logo.