Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Jan 2019 | Profession
 

L’annonce de la vente de bitcoins chez les buralistes avait créé la polémique, des questions et quelques mises en garde (voir Lmdt des 23 et 21 novembre 2018).

Depuis ce mardi 1er janvier, la monnaie virtuelle utilisée sur internet est désormais disponible dans certains bureaux de tabac, sous forme de cartes créditées de 20 à 250 euros. RMC / BFMTV a rencontré un buraliste qui pratique la vente de ces cartes à une poignée d’habitués depuis plusieurs mois.

•• « Ça se passe moyennement. Je vends 3 000 euros de bitcoins par mois.

« Je n’ai pas beaucoup de clients sur ces bitcoins, mais je dois en avoir 5 ou 6 qui reviennent chaque semaine. Je n’ai jamais trop demandé ce qu’ils faisaient avec. Ce sont plutôt des jeunes. C’est quelque chose qui peut peut-être se développer » explique François dans un reportage de ce 2 janvier.

•• Un éventuel développement que Philippe Crevel, le directeur du Cercle de l’Épargne, voit avec circonspection : « il faut bien voir que le bitcoin, c’est une monnaie virtuelle qui connaît des variations extrêmement fortes : -75% dans la seule année 2018, il n’y a pas de garantie de l’État, le bitcoin est fortement spéculatif … donc attention ».

Plusieurs autorités financières, dont la banque de France, ont déjà mis en garde sur les risques liés à l’achat de bitcoins, notamment chez les buralistes (voir Lmdt du 27 novembre 2018).