Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
22 Oct 2019 | Profession
 

À travers l’organisation d’un premier salon des buralistes en même temps que son assemblée générale, à Borgu ce dimanche 20 octobre, la chambre syndicale de Corse a entamé le grand virage de la Transformation.

Confrontés à un tassement des ventes (-4 % en volume depuis la fin de l’année), les buralistes locaux sont confrontés aussi – d’après Corse Matin – à la confirmation de la suppression progressive du dispositif fiscal dérogatoire octroyé à l’Île.

•• À partir du 1er janvier 2022, le prix d’un paquet de cigarettes vendu en Corse devra être « au moins égal » à 80 % du tarif pratiqué au plan national. L’augmentation devant se poursuivre par tranches de 5 % pour atteindre, en 2025, 95 % du prix établi dans l’Hexagone.

Les buralistes insulaires devraient toujours bénéficier d’un avantage de 5 %, après 2025. Pour autant, cet alignement progressif suppose une certaine remise en cause. « Soit on prend un virage, soit il va y avoir de la casse » a averti José Oliva, président de la chambre départementale.

•• Le « virage » a été détaillé par Philippe Coy, présent à Borgu, et repris par Corse Matin. « Un plan de Transformation est en cours de déploiement et doit nous permettre d’anticiper les évolutions de la filière (…) Ce plan fonctionne à merveille en Corse : à ce jour une trentaine de dossiers sont ouverts dans les chambres de commerce insulaires ».

« Par exemple, le vapotage entre dans notre cœur de métier et nous permet de rester le point de convergence de l’offre de nicotine (…)

« Les buralistes sont aussi des commerçants d’utilité locale. On vend des clés minutes, des photocopies, des timbres fiscaux, des timbres de poste, des jeux.

« Nous sommes des animateurs du territoire non délocalisables, notamment dans les zones éloignées des services publics. Je suis très fier que les buralistes aient pu récupérer le marché d’encaissement de la fiscalité (…) Le test démarrera d’ailleurs à Ajaccio en février et sera étendu à toute la Corse en juillet. »