Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Août 2019 | Profession
 

Lancée par la Confédération des buralistes, l’opération « un été sans mégot » (voir Lmdt du 2 août) a démarré. Ainsi, 26 buralistes des départements du Finistère, du Calvados et de l’Hérault s’engagent – jusqu’au 15 août – à collecter et traiter les mégots rapportés par les fumeurs dans leurs points de vente. 

Focus de Tendance Ouest à Villers-sur-Mer (Calvados) où deux buralistes se sont portés volontaires.

•• Pour Céline Rousseau, à la tête du « Rallye » depuis février dernier, il est inacceptable que des enfants en vacances bâtissent leur château de sable dans des tas de mégots de cigarettes. Il faut donc sensibiliser les fumeurs à la gestion de leurs déchets.

Pour Arnaud Morin, buraliste au O’Kfé, le problème est bien plus important : « les gens enterrent les détritus et ensuite ils partent dans l’eau avec la marée montante. Les plages sont propres simplement en surface. »

Ces buralistes, sensibilisés à la question de la protection de l’environnement, vont distribuer des cendriers de poche aux clients. Écho d’un fumeur convaincu : « ce cendrier de poche est une bonne idée, j’en avais connu d’autres en alu. Celui-ci est en carton. C’est plus écolo ».

•• À travers une affiche qui s’adresse directement aux fumeurs et la mise à disposition de cendriers de poche, chaque buraliste des communes concernées sera équipé́ d’un point de collecte pouvant contenir jusqu’à̀ 20 000 mégots.

Un autre point de collecte équipé́ d’un container centralisera l’ensemble des mégots sur les communes concernées dès la fin de l’opération.

Le traitement et la valorisation des déchets seront mené́s avec l’entreprise Mé-Go !, fournisseur des seaux et containeurs de collectes, qui récupèrera à partir du 19 août l’ensemble des mégots.