Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Août 2020 | Profession
 

Flagrant délit

• Loire-Atlantique. Il était aux alentours de 5h15 ce jeudi 13 août. La brigade anticriminalité a surpris trois hommes sur la butte Sainte-Anne à Nantes en train de s’attaquer à un débit de tabac.

Les trois suspects, âgés de 19 à 21 ans, portaient des gants et se trouvaient en possession de barres de fer pour forcer l’ouverture du commerce. Ils ont été placés en garde à vue pour tentative de vol par effraction en réunion.

Prison ferme pour une employée agressée

• Ille-et-Vilaine. L’employée d’un bar-tabac à Rennes avait surpris un passant mettre un coup de pied dans le présentoir de presse, ce mardi 11 août. Elle était sortie pour lui demander d’arrêter mais l’homme de 38 ans s’était énervé et avait des cartes postales installées à l’entrée du magasin. Elle avait tenté une nouvelle fois d’intervenir, mais avait reçu un coup de coude. Les policiers, une fois arrivés sur place, avaient constaté un individu en état d’ivresse, prononçant des menaces de mort … menace réitérées, toujours à l’encontre de la vendeuse, dans la voiture des forces de l’ordre, puis au commissariat.

Devant le tribunal judiciaire, ce jeudi 13 août, l’agresseur, expertisé schizophrène dans le cadre d’une précédente affaire, a reconnu les faits, précisant avoir bu une bouteille de vodka et trois bières le jour de l’altercation. Le multirécidiviste a été condamné pour violences, menaces de mort et dégradations, à huit mois de prison dont six avec sursis.

Confondu par la perquisition

• Isère. Un adolescent de 17 ans, sans antécédent judiciaire, a été interpellé à son domicile, par les policiers qui le soupçonnaient d’être l’auteur du braquage commis samedi 1er août chez un buraliste à Échirolles (près de Grenoble).

Ce matin-là, vers 8 h 30, un malfaiteur encagoulé avait brandi une arme de poing afin d’obtenir le contenu de la caisse ainsi que des jeux à gratter. Il avait ensuite pris la fuite sans avoir fait usage de son arme.

L’enquête a permis d’identifier un suspect au domicile duquel l’arme, qui s’est révélée factice, ainsi que les vêtements portés le jour du vol à main armée par le braqueur ont été retrouvés. Placé en garde à vue, le jeune homme a reconnu l’intégralité des faits et a été présenté, ce mercredi 12 août, à un juge des enfants qui l’a mis en examen pour extorsion aggravée. Placé sous contrôle judiciaire, il a donc été laissé libre.

Vols en famille

• Indre-et-Loire. Une femme de 37 ans – mère six enfants dont cinq placés et ne sachant ni lire ni écrire – a comparu ce vendredi 7 août devant le tribunal correctionnel pour une série de vols perpétrés dans des grandes surfaces, des magasins de bricolage dans le Chinonais) et un bureau de tabac à Azay-le-Rideau. Sa sœur, poursuivie essentiellement pour recel, comparaissait également, mais libre.

Les deux femmes ont prétendu avoir suivi le mouvement … initié par deux mineurs et la propre fille de la suspecte âgée de 16 ans. Mais, la mère totalisait neuf mentions pour vols, violences, délits routiers. Moins que sa sœur : quatorze mentions pour des faits similaires perpétrés à Nantes où elle résidait.

Le butin n’a pas été évalué. Il est constitué d’ordinateurs, de divers produits informatiques. Faute d’avoir pu pénétrer dans le débit de tabac, la petite bande s’était rabattue sur … le grille-pain, le micro-ondes, la télé et la bouilloire de la buraliste.

Le tribunal penchant pour la thèse « d’une vraie petite équipe qui organise ses opérations » les a condamnées respectivement à neuf et six mois de prison.