Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
13 Juil 2020 | Profession
 

Prison ferme pour les agresseurs d’un buraliste 

• Eure. Trois prévenus – montés tout spécialement de la région de Nice pour braquer le 17 août 2017 un bar-tabac de Breteuil (30 kilomètres d’Évreux) – étaient jugés, ce mardi 7 juillet, devant le tribunal correctionnel d’Évreux pour répondre de vol avec violence. 

C’est la fille du propriétaire qui avait libéré son père : séquestré et ligoté sur une chaise par les trois individus. Ils avaient pris la fuite en emportant 40 cartouches de cigarettes, 1 000 euros de jeux à gratter, du numéraire et les clefs de la Mercedes du commerçant.

Remontant le fil d’une affaire ancienne, les gendarmes sont parvenus à identifier un habitant du Lavandou de 51 ans qui n’est autre que le frère de la serveuse et … petite amie du patron. Les écoutes téléphoniques ainsi que des traces d’ADN trouvées sur une échelle ont aidé à confondre deux autres participants, résidant eux aussi dans le sud de la France.

Dans le box des prévenus, le quinquagénaire a reconnu être l’instigateur du mauvais coup. Un des complices avait admis les faits reprochés dès son interpellation. L’autre a continué à crier à l’erreur judiciaire. Le premier – dont le casier fait état de 13 mentions – a écopé de quatre ans de prison, dont deux de sursis probatoire. Ses complices ont été condamnés à deux ans ferme.

Établissement fermé suite à un accident de la circulation  

• Oise. Un conducteur a perdu le contrôle de son véhicule et a violemment heurté le mur du bar-tabac de Brenouille (à 24 kilomètres au sud-ouest de Compiègne), ce samedi 11 juillet vers 23 heures.

Le choc a été très violent. Si l’automobiliste et son passager n’ont été que légèrement blessés, le mur endommagé a nécessité la pose d’étais obliques, après une analyse du bâtiment réalisée par les sapeurs-pompiers.

« Le mur risquait de s’effondrer » commente la buraliste dans Le Parisien. « L’installation électrique a aussi été endommagée, rendant inutilisables les systèmes du PMU et de la Française des jeux ». L’établissement a dû rester fermé.