Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
11 Juil 2020 | Profession
 

Une buraliste blessée et choquée

• Rhône. Deux individus armés d’un fusil sont entrés chez un buraliste de Saint-Bonnet-de-Mure (15 kilomètres de Lyon), dès l’ouverture ce jeudi 9 juillet, et l’ont braqué sur l’employée alors présente (sa sœur) afin d’obtenir des cigarettes.

Elle s’est interposée et a reçu coups de poing et coups de pied. Blessée et très choquée, elle s’est vu délivrer une interruption temporaire de travail de 8 jours.

Le préjudice serait de 50 à 100 paquets de cigarettes, selon la gendarmerie.

« Après le Covid, on n’avait pas besoin de ça. Nous sommes déjà en effectif réduit, nous avons peu de jours de repos alors, vraiment on n’avait pas besoin de ça », déplore le buraliste dans Le Progrès. « On est là pour faire vivre le village, durant le confinement nous étions ouverts sept jours sur sept, non-stop. La Poste fermée, on trouvait des timbres ici, nous avons également assuré le portage des repas aux seniors par solidarité, on ne mérite pas ça ».

À trois jours d’intervalle

• Doubs. Un buraliste de Besançon a été victime – ce vendredi 10 juillet vers 4 heures du matin – d’une attaque à la voiture bélier.

Le véhicule a foncé dans le rideau de fer de l’établissement. Il a été alerté par son alarme et a constaté que tout était par terre. Le mode opératoire est identique au récent cambriolage d’un collègue de la ville (voir 8 juillet).

Rapide enquête policière à Remiremont 

• Vosges. Les policiers ont interpellé, ce vendredi 10 juillet au matin, deux jeunes mineurs qui seraient impliqués dans le braquage à main armée d’un tabac-presse de Remiremont (voir 10 juillet).

Ils sont en garde à vue au commissariat de Remiremont. L’enquête a permis de les identifier dés jeudi.

Autre rapide enquête policière 

• Yvelines. Une équipe de malfaiteurs a été interpellée dans la région de Poissy, ce jeudi 9 juillet, après le cambriolage d’un buraliste à Villennes-sur-Seine. Réveillé par un bruit de bris de verre, ce dernier avait interrompu deux individus qui venaient de vider le tiroir-caisse contenant seulement des pièces de monnaie.

La description du véhicule ayant servi à leur fuite a été diffusée à tous les équipages en patrouille. C’est ainsi que la Brigade Anticriminalité  (BAC) a repéré le véhicule suspect et l’a intercepté.

Les quatre occupants, dont le signalement correspondait aux informations fournies par le buraliste, ont été appréhendés. Un cinquième homme a pris la fuite à pied en direction d’un campement des gens du voyage. Les mis en cause avaient commis les mêmes faits, un peu plus tôt, dans un restaurant-brasserie à Poissy.