Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
1 Juil 2020 | Profession
 

Dévalisée après 3 mois de fermeture Covid 

• Marne. Pour la deuxième fois en six mois, la buraliste multi-services de Gaye (près de Sézanne, au sud du département) a été cambriolé.

En décembre, leur commerce avait « été saccagé » selon ses propres mots. Ce samedi 27 juin vers 2 heures en plein orage, le ou les cambrioleurs ont pris soin de déboulonner la grille donnant sur l’arrière, de rendre inopérant les projecteurs, pour s’introduire dans l’établissement.

Ils ont fait main basse sur le tabac, l’alcool, les boissons, le fond de caisse et le stock de sucettes. Un coup dur après trois mois de fermeture à cause de la Covid-19. On entend même un certain ras-le-bol : « on n’a jamais rien eu en 14 ans et là en six mois, nous avons deux cambriolages. On a vraiment l’impression de travailler pour rien … ».

Direct dans la réserve

• Finistère. Dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 juin, des individus sont parvenus à s’introduire dans un bar-tabac à Plouzané (15 kilomètres de Brest) en fracturant le rideau de fer. Ils ont pu accéder à la réserve qu’ils ont vidée. Puis se sont servis dans les linéaires avant de prendre la fuite.

Faux-billet insistant

• Côtes-d’Armor. En fin de semaine dernière, deux turfistes ont tenté d’écouler un billet de 50 euros dans un bar-tabac à Plouaret (15 kilomètres de Lannion). Détecté comme faux billet par une machine, le buraliste a refusé le billet.

Les parieurs sont repartis tentant d’écouler le billet dans d’autres commerces du secteur. Puis, ils sont revenus une heure après, à plusieurs, pour essayer de faire passer leur billet à nouveau. « On a eu peur » précise le buraliste qui n’a pourtant pas cédé.