Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
6 Juin 2020 | Profession
 

Malgré le déploiement de gendarmes

• Eure. Pendant que son complice faisait le guet, un homme armé a menacé la buraliste du petit bourg de Cormeilles (16 kilomètres de Pont-Audemer), ce jeudi 4 juin vers 8 heures, afin de se faire remettre « la caisse ».

Ils sont repartis très vite avec quelques dizaines d’euros dans une voiture dont les plaques minéralogiques avaient été masquées. Vite avertis, les gendarmes ont déployé plusieurs postes de contrôle dans l’Eure et le Calvados tout proche. En vain.

Incendie suspect

• Rhône. Un feu s’est déclaré ce vendredi 5 juin, vers 4h15, dans un bar-tabac à Décines-Charpieu (métropole de Lyon). Les 100 mètres carrés du rez-de-chaussée sont partis en fumée. L’étage supérieur, inoccupé au moment du sinistre, n’a pas été directement touché par l’incendie, mais l’ensemble de l’immeuble est abîmé.

53 sapeurs-pompiers se sont relayés sur le site jusqu’à ce vendredi matin.

Des suspicions de vol ont été émises par les services de police, pouvant expliquer l’origine de l’incendie. À suivre.

Enfumés

• Ardèche. Peu avant 2 heures du matin ce vendredi 5 juin, des malfaiteurs ont fracturé un volet roulant puis une porte vitrée du tabac-presse de Flaviac (près de Privas). Mais ils ont stoppé net suite au déclenchement du système de sécurité. Ils ont pris la fuite sans butin.

Copieusement aspergé de gaz

• Haute-Garonne. Une tentative de vol à main armée a échoué, ce jeudi 4 juin, dans un tabac-presse de Colomiers (près de Toulouse). Il était environ midi, lorsqu’un individu a fait irruption, avec un couteau à la main, afin d’obtenir le contenu de la caisse. Mais le buraliste ne s’est pas laissé impressionner : il a d’abord tenté de le désarmer avant de se saisir d’une bombe lacrymogène. Et le malfrat a été copieusement aspergé de gaz.

Les recherches des forces de l’ordre ont été brèves. Le jeune homme a été repéré à quelques mètres du lieu des faits. Ses vêtements, imbibés de gaz, ont fini de le confondre.

Âgé de 18ans, il a été placé en cellule de garde à vue où il a reconnu les faits. Il a été présenté ce vendredi matin devant le Parquet dans l’optique d’une comparution immédiate qui devrait avoir lieu ce lundi devant le tribunal correctionnel de Toulouse.

À la recherche d’adrénaline 

• Loire-Atlantique. L‘homme masqué qui avait braqué un buraliste à Divatte-sur-Loire (voir 14 août 2019) a été condamné à un an de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Nantes, fin mai.

Cet ancien militaire dépressif a expliqué qu’il recherchait « une montée d’adrénaline » qu’il n’a …en fait jamais trouvée. « Je n’étais pas là pour l’argent, j’étais là pour l’expérience. Pour avoir comme un coup de défibrillateur » a déclaré celui qui se défendait sans avocat et était libre sous contrôle judiciaire.

Il a même affirmé s’être « débarrassé » des cigarettes sans les revendre, ni même les fumer, car il n’avait « pas envie de reprendre la clope ».

L’homme avait été interpellé déjà après un braquage similaire, commis en Vendée pour lequel il avait été condamné à un an avec sursis.

L’avocate de la défense a obtenu 3 000 d’euros de dommages et intérêts pour le buraliste.