Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
26 Avr 2020 | Profession
 

Et de 5 dans le secteur d’Avignon ! 

• Vaucluse. Ce vendredi 24 avril, un peu avant 7 heures, quatre malfaiteurs ont tenté de braquer un buraliste à Avignon.

« Je les ai vus arriver devant mon bureau de tabac. Sur les quatre, il y en a un qui avait une mitraillette ou une arme de ce genre. Ils m’ont dit : bouge pas », témoigne le commerçant qui en est à son « cinquième ou sixième braquage. Je sais plus ».

Son premier réflexe, afin de se protéger ainsi qu’une cliente pétrifiée, a été de s’emparer d’une matraque puis il a décidé de déclencher l’alarme et le système de protection. En quelques secondes, tout le commerce est envahi par un fumigène. Les malfaiteurs ont dû faire demi-tour.

L’enquête a été confiée à la gendarmerie, cette dernière travaillant sur des vols similaires dans le secteur d’Avignon, et sa périphérie, depuis le début du confinement : Sorgues, Rochefort-du-Gard, Isle-sur-la-Sorgue et Monteux (voir 15 et 11 avril, 24 et 20 mars).

Peu avant la fermeture 

• Seine-Maritime. Un buraliste du Havre était seul dans son établissement, ce jeudi 23 avril peu avant la fermeture, quand deux malfaiteurs, le visage dissimulé, l’ont menacé avec une matraque télescopique et une bombe lacrymogène. Ils sont passés derrière le comptoir pour prendre le contenu de la caisse et l’un d’eux est allé dans la réserve. En quittant les lieux – avec plusieurs cartouches de cigarettes – ils ont aspergé le patron de gaz lacrymogène.

Jugement dans les temps

• Eure-et-Loir. Un jeune malfaiteur, habitant dans les Yvelines, a été condamné par le tribunal de Chartres à 3 ans de prison – dont un an et demi ferme – pour le braquage d’un bar-tabac à Saussay (à 17 kilomètres de Dreux). Le prévenu était passé à l’acte, le 4 mars, cagoulés et armé d’un pistolet. Il s’était fait remettre le contenu de la caisse et quelques paquets de cigarettes.