Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Avr 2020 | Profession
 

Interpellé 4 heures après

• Gironde. Alerte provenant d’un bar-tabac à Saint-Denis-de-Pile (à une dizaine de kilomètres de Libourne), ce mardi 14 avril à 6h50.

Sur place, la patrouille de gendarmerie a constaté une porte arrière fracturée et la disparition d’une grande partie du stock de cartouches de cigarettes, de pots à tabac et de papier à rouler.

Mais le voleur présumé, connu dans le village, a été reconnu et identifié sur les images de vidéo-protection de l’établissement. L’intégralité du butin dérobé a été retrouvée lors de son interpellation, quatre heures après les faits.

Interpellé 24 heures après

• Aude. Muni d’un couteau, un individu a menacé une buraliste du quartier de la gare, à Narbonne ce lundi 13 avril, afin d’obtenir l’argent de la caisse. Celle-ci a eu le réflexe de déclencher son dispositif fumigène forçant l’agresseur à prendre la fuite. Grâce à une description précise, l’identification a été rapide et a conduit à une interpellation au domicile dès le lendemain. Âgé d’une trentaine d’années, il est déjà connu des services de police.

12 mois de prison pour des Ricola

• Morbihan. Explications « hasardeuses et pas convaincantes » du prévenu jugé en comparution immédiate, ce mardi 14 avril, devant le tribunal correctionnel de Vannes pour le cambriolage d’un bar-tabac de la ville (voir 11 avril). Le buraliste avait fait fuir les malfaiteurs que la police avaient rapidement retrouvé dans une voiture avec leur butin …de bonbons Ricola.

Le prévenu ne savait pas que la voiture qu’il conduisait cette nuit-là était volée, ni que les deux mineurs qui étaient avec lui avaient l’intention de commettre un vol. Ces derniers ont été placés en détention provisoire, mais se disent totalement étrangers au cambriolage, l’un d’ eux ayant même indiqué avoir été drogué à son insu et n’avoir repris connaissance … qu’une fois dans la voiture des policiers.

Le tribunal a tranché : 12 mois de prison, dont six ferme, avec maintien en détention pour l’ adulte.

Pas de trêve pour les faux billets

• Côtes-d’Armor. Période de confinement ou pas, les délinquants restent actifs et opportunistes sur le front des escroqueries. Ce mardi 14 avril, un homme s’est présenté chez un buraliste à Yffiniac (près de Saint-Brieuc) afin d’acheter une carte prépayée pour un montant de 200 euros. Il  a voulu payer avec dix billets de 20 euros.

Mais, le buraliste s’est aperçu qu’il s’agissait de faux billets. Il n’a pas remis la carte au client, qui a pris la poudre d’escampette.