Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Avr 2020 | Profession
 

Coronavirus et délinquance nocturne

• Ile-de-France. Pas moins de 22 faits de cambriolages ont été enregistrés durant les quatre derniers jours de mars, visant buralistes, pharmacies ou épiceries.

Ils sont souvent commis par de jeunes mineurs isolés, des sans-domicile fixe ou encore des toxicomanes dont le but est de récupérer de la nourriture, des bouteilles d’alcool ou simplement des fonds de caisse. Ces cambriolages se déroulent aussi bien dans le centre de Paris qu’en proche banlieue dans les départements du ressort de la préfecture de police de la capitale : le Val-de-Marne et la Seine-Saint-Denis.

Une note de la Préfecture de police de Paris a demandé aux forces de l’ordre de patrouiller aux abords de ces locaux commerciaux, notamment les buralistes.

Coronavirus et prévention sécurité

• Aube. Les fonctionnaires de police appellent les buralistes et pharmaciens à une extrême vigilance en cette période de crise sanitaire. « Ils font partie des rares commerçants ouverts en cette période si particulière de confinement. Ils peuvent donc être la cible facile d’actes de délinquance » précise le major Alexandre Ferin dans L’Est Républicain.

C’est ainsi que depuis mercredi et durant les prochains jours, les fonctionnaires de police font le tour des établissements afin de rappeler les règles élémentaires de prudence : à la moindre alerte, le réflexe 17 ;  pas question de sortir avec de l’argent liquide ; ou de prendre le moindre risque avec un réapprovisionnement.

Agression au hachoir

• Hérault. Nouveau vol à main armée à Montpellier (voir 2 avril).

Ce jeudi 2 avril, un individu a fait irruption dans un tabac-presse vers 17h30. Dont l’accès était contrôlé. Le buraliste lui avait ouvert la porte après le coup de sonnette, sans se méfier, puisqu’il n’était pas masqué. Mais, une fois dedans, alors qu’il n’y avait pas de client, l’homme a brandi un hachoir de boucher.

Sous la menace de l’arme impressionnante, le buraliste s’est exécuté et a donné le contenu de la caisse au braqueur, qui a pris la fuite à pied. Le signalement et le mode opératoire correspondent à une attaque de boulangerie, le samedi précédent.