Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Mar 2020 | Profession
 

Flagrant délit

• Oise. Il était 2 heures du matin, ce vendredi 20 mars, lorsque quatre individus ont pénétré à l’intérieur d’un bar-tabac à Chambly (à 20 kilomètres de Chantilly).

Ils ont tenté de voler le contenu de la caisse. Mais en sortant de l’établissement, ils ont été pris en flagrant délit par le Peloton de Surveillance et d’ Intervention de la Gendarmerie  (PSIG) effectuant des rondes nocturnes. Il s’agit de mineurs en provenance de la région parisienne.

Malgré le confinement

• Bouches-du-Rhône. Deux individus casqués, circulant à moto, ont déboulé, en fin d’après-midi de ce jeudi 19 mars, dans un bar-tabac du village de La Couronne (à 10 kilomètres de Martigues). Muni d’une arme de poing, l’un s’est fait remettre le contenu de la caisse, des cartouches de cigarettes et des jeux à gratter. L’autre attendait dehors. Ils ont pris la fuite à moto.

Lundi soir, c’est le bar du « 14-Juillet », fermé en raison du confinement, qui s’était fait cambrioler à Martigues.

Masqué

• Meurthe-et-Moselle. Avec sa protection du visage, un buraliste du Haut-Briey (à l’extrême sud du département) n’a pas prêté attention à cet homme masqué par un foulard, des lunettes et un bonnet. Arrivé devant le comptoir, il a sorti une matraque et a exigé le contenu caisse.

À l’occasion un échange plutôt musclé, le gérant du tabac-presse a sollicité l’aide d’un client et à eux deux ils sont parvenus à plaquer l’individu armé au sol … jusqu’à l’arrivée de la police, alertée par une passante.

L’individu, déjà connu des services de police, a été déféré ce vendredi au parquet de Briey, puis placé en détention provisoire en attendant sa comparution immédiate lundi prochain.

Vandalisme

• Deux-Sèvres. Après avoir été victime d’un braquage – il y a deux mois (voir 26 janvier) – la façade de l’établissement d’Anne-Marie Barbat (présidente des buralistes du département) à Thouars – a fait l’objet d’attaques à coups de marteau, dans la nuit du mercredi 18 au jeudi 19 mars. Une trentaine qui ont fortement dégradé la vitrine.