Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Mar 2020 | Profession
 

Un buraliste frappé 

• Ille-et-Vilaine. Le patron d’un bar-tabac des quartiers sud de Rennes a été victime d’un second braquage en trois mois (voir 30 novembre).

Plusieurs individus ont fait irruption, ce lundi 16 mars, et l’ont frappé à coup de matraque avant de s’emparer de leur butin. Le buraliste a dû passer par l’hôpital.

Échec malgré la voiture-bélier

• Vaucluse. Deux malfaiteurs ont foncé, cinq à six fois, dans la grille d’un buraliste  à Monteux (à 6 kilomètres de Carpentras), vers 1h30, ce mardi 17 mars. Une fois la grille arrachée, ils sont descendus de la voiture-bélier pour essayer d’entrer mais ont été bloqués par la vitrine, bien résistante. Ils l’ont tout de même cassée dans un angle avant de s’enfuir sans rien prendre.

Tout a volé en éclats

• Charente. À 4 heures précises, ce mardi 17 mars, l’alarme a réveillé un buraliste à Touvre (à 10 kilomètres d’Angoulême) : une voiture-bélier venait de défoncer la vitrine de son tabac-presse. À l’intérieur, tout a volé en éclats. Les malfaiteurs sont repartis avec le stock de tabac. Le patron, installé depuis 2013, avait déjà subi trois tentatives de casse.

Bar fermé, réserve vidée

• Orne. Un buraliste à Gacé (à une trentaine de kilomètres d’Argentan) a été réveillé, vers 3 heures du matin ce mardi 17 mars, par l’alarme de son bar-tabac-presse. Les malfaiteurs ont cassé une porte qu’on avait déjà tenté de fracturer quelques jours plus tôt.

Et ont mis la main sur un volume considérable de cigarettes et de jeux à gratter. Avec le coronavirus, « la situation est déjà assez compliquée comme ça (…) on a fait des travaux cet été, on essaie de faire du mieux possible pour se diversifier, et puis voilà » déplore-t-il dans Ouest France.