Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Mar 2020 | Profession
 

L’obstination des cambrioleurs 

• Gironde. Nuit agitée pour un couple de buralistes à Saint-Pierre-de-Mons (à 3 kilomètres de Langon). Réveillé par l’alarme du bar-tabac dans la nuit du mercredi 4 au jeudi 5 mars, il n’a pu que constater les traces du cambriolage, arrivé sur place.

Les malfaiteurs ont d’abord tenté de forcer toutes les portes et fenêtres avec un pied-de-biche. Comme ils n’arrivaient pas à ouvrir, ils s’en sont pris à la porte de la salle des fêtes mitoyenne, puis ont cassé le mur de plâtre séparant les deux bâtiments. Accueillis par un concert d’alarmes et un nuage de fumigènes de sécurité, ils sont quand même repartis avec une partie du stock de cartouches de cigarettes et pots de tabac.

Les traces d’ADN ont parlé

• Moselle. Un jeune homme de 17 ans a été interpellé, ce mercredi 4 mars, et placé en garde à vue, soupçonné d’avoir agressé un buraliste à Metz, le 24 janvier dernier.

Ce jour-là, un individu au visage dissimulé par une cagoule avait débarqué, armé d’une bombe lacrymogène. Après avoir lancé un jet en direction du buraliste, il s’était fait ouvrir le tiroir-caisse et pris la fuite avec son butin, bousculant violemment une employée.

Les enquêteurs n’avaient aucun indice quant à l’identité de l’agresseur … jusqu’à la découverte d’un sac plastique, immergé dans un plan d’eau situé à proximité du débit de tabac. Ce sac contenait justement les vêtements que l’agresseur portait ce jour-là et les traces d’ADN ont parlé.

Le jeune suspect, déjà connu des services de police, a nié les faits lors de sa garde à vue. Il a tout de même été présenté à un juge pour enfants jeudi 5 mars et a été mis en examen.