Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Mar 2020 | Profession
 

« Pourquoi ça tombe toujours sur nous ? » 

• Doubs. Pour la quatrième fois depuis le mois d’octobre (voir 9 janvier 2020, 8 décembre et 17 octobre 2019), Claudine Schacherer, buraliste à Besançon, a été victime d’un vol à main armée, ce lundi 2 mars.

Il est 22 h 35, elle s’apprêtait à tirer le rideau. Une cliente se trouvait dans l’établissement. Subitement, trois hommes se sont engouffrés dans l’établissement, l’un porteur d’ un couteau, un autre d’une arme de poing. Les malfaiteurs demandent la recette du jour alors qu’un pistolet est pointé dans la direction de la buraliste et de son employé.

La buraliste a tenté de se saisir d’une bombe lacrymogène et malgré le coup reçu au niveau du visage, elle n’a pas cédé. Les braqueurs n’ont pas insisté et sont repartis les mains vides. Ils avaient pris la fuite quand la police est arrivée quelques minutes plus tard.

« On se demande pourquoi ça tombe toujours sur nous ! Ils s’imaginent trouver des liquidités alors qu’il n’y a pas grand-chose, la plupart des clients règlent par carte bancaire de nos jours » déclare-t-elle dans L’Est Républicain. Elle pointe du doigt un éclairage public trop faible.

La série continue

•Drôme. Et de cinq en trois semaines (voir 26, 17 et 12 février).

Le tabac-presse-alimentation de Séderon (au sud du département) a été victime d’un cambriolage ce mardi 2 mars vers 4 heures du matin. Le ou les malfaiteurs ont fracturé la grille d’entrée du commerce avant de dérober des cartouches de cigarettes, des tickets de jeux à gratter ainsi que des denrées alimentaires.

L’œil de la vidéo-surveillance

• Loire-Atlantique. Un jeune homme de 17 ans a été interpellé, ce mardi 3 mars, suspecté d’être l’auteur d’une tentative de braquage d’un tabac-presse à Saint-Nazaire (voir 21 février). Sur les images de vidéo-surveillance récupérées, l’auteur avait le visage masqué, mais son allure générale a permis aux enquêteurs d’orienter leurs investigations vers ce jeune homme, déjà auteur de vols avec violence.

Au cours de la perquisition de son domicile, des vêtements similaires à ceux portés lors de faits ont été saisis et une photo du tabac-presse a été retrouvée dans son téléphone. En garde à vue, le suspect a reconnu les faits. Quant à l’arme, il a assuré que c’était une réplique et qu’il s’en était débarrassé.