Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
15 Fév 2020 | Profession
 

Nuit de casse à la voiture-bélier

• Aisne. Après une première attaque à la voiture-bélier d’un magasin de matériaux de construction, des malfaiteurs ont ciblé un tabac-presse à Chauny (à 30 kilomètres au nord de Soissons) un peu avant trois heures du matin, ce vendredi 14 février.

En utilisant une Clio … qui a pris son élan en traversant une pelouse pour aller percuter le rideau de fer.

Deux malfaiteurs portant cagoule et casquette ont alors dérobé des cigarettes, des jeux de grattage et de l’argent pour une opération durant au maximum de 3 à 4 minutes selon les images de vidéo-surveillance.

Un buraliste agressé et frappé pour sa sacoche

• Hérault. 20 heures ce jeudi 13 février … Un buraliste de Montpellier sortait de son tabac-presse après la fermeture, quand trois malfaiteurs avec des armes de poing lui sont tombés dessus. Malmené et frappé, le buraliste a dû lâcher sa sacoche qui contenait la recette du jour.

Dévalisé au lendemain de la livraison

• Isère. Peu avant 4 heures du matin, ce mercredi 12 février, l’alarme d’un bar-tabac à Saint-Jean-d’Avelanne (à une trentaine de kilomètres de Voiron) a alerté les gendarmes. En arrivant sur les lieux, les malfaiteurs avaient déjà disparu dans la nuit.

Après avoir fracturé des volets et arraché des barreaux, ils ont accédé directement dans la réserve qu’ils ont vidé en quelques minutes, chargeant le stock de cartouches de cigarettes dans un véhicule de type break. Toutes les traces ont été effacées en utilisant l’extincteur.

Deux mois avant, jour pour jour, un raid nocturne avait déjà dévalisé l’établissement … une fois encore au lendemain d’une livraison. Le buraliste venait d’investir dans des caméras de vidéosurveillance … qui n’étaient pas encore en fonction.

L’ADN ne pardonne pas

• Deux-Sèvres. En son absence, un suspect de 38 ans a été condamné, ce jeudi 13 février, par le tribunal correctionnel de Niort, à cinq mois d’emprisonnement ferme.

En janvier dernier, il avait cambriolé un débit de tabac à Rom (à 30 kilomètres de Saint-Maixent), s’emparant de plusieurs dizaines de paquets de cigarettes. Mais il avait oublié son pied-de-biche sur le comptoir … l’ADN retrouvé dessus avait permis aux gendarmes de l’identifier.