Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
6 Déc 2019 | Profession
 

Arme en plastique

• Allier. Un individu casqué, encagoulé et armé, s’est introduit dans un bar-tabac à Saint-Germain-des-Fossés (à une dizaine de kilomètres de Vichy), ce mercredi 4 décembre en plein milieu d’après-midi.

Deux clients, dont une personne âgée, s’y trouvaient, ce qui n’a pas empêché le malfaiteur de braquer directement le buraliste avec une arme de poing. Ce dernier a rapidement repéré que ladite arme était en plastique … Avec sang-froid, il s’en est saisi et a tenu tête au malfaiteur qui, décontenancé, a fini par prendre la fuite sans butin.

« La recette ou je te plante »

• Côte-d’Or. Une buraliste de Fontaine-lès-Dijon (à 5 kilomètres de Dijon) allait monter dans sa voiture, après avoir fermé son établissement ce samedi 30 novembre, quand une main s’est posée sur son épaule. Avec sa recette dans une enveloppe.

Elle a vu alors une longue lame pointée dans sa direction et entendu « la recette ou je te plante ». Sans poser de question, elle a tendu l’enveloppe contenant l’argent.

Seule dans son établissement

• Haute-Saône. Une demi-heure avant la fermeture, ce jeudi 28 novembre, une buraliste de Chaumercenne (à 60 kilomètres au sud de Vesoul) a vu débarquer deux individus cagoulés et armés.

Seule dans son épicerie-tabac, elle s’est rapidement exécutée quand ils ont demandé le contenu de la caisse. Avant de s’enfuir, ils ont fait main basse sur des paquets de cigarettes, également.

Deux à trois ans ferme

• Lot-et-Garonne. La cour d’assises d’Agen a condamné les quatre braqueurs du bar-tabac de Marmande, en septembre 2010, à des peines d’un à deux ans de prison ferme, ce mercredi 4 décembre.

« Ce dossier judiciaire sort d’une instruction longue de neuf ans et cela pose la question du sens de la peine. Elle ne peut pas être à la hauteur du traumatisme des victimes même si elle doit prendre en compte ce qu’elles ont vécu » a souligné l’avocat général (voir 3 décembre).

Interpellé une semaine après

• Val-de-Marne. La semaine dernière, un individu était parvenu à se faire remettre, sous la menace d’une arme de poing, la recette d’un buraliste du Plessis-Trévise (à 15 kilomètres de Créteil) ainsi que plusieurs cartouches de cigarettes. Les policiers ont fini par l’interpeller.

Indemnisation pour préjudice moral

• Pas-de-Calais. Le 15 février dernier, un toxicomane (18 mentions au casier judiciaire) avait braqué à Calais un bar-tabac-presse (voir 16 février), un fleuriste, une boutique de prêt-à-porter …

En comparution devant le tribunal de Boulogne-sur-Seine ce mercredi, la justice l’a condamné à cinq ans de prison dont deux ans avec sursis avec mise à l’épreuve. Il devra indemniser les deux buralistes pour préjudice moral à hauteur de 1 600 euros.

C’était bien lui

• Yonne. Après des multiples rebondissements (voir 21 septembre), le troisième braqueur d’un tabac-presse de Champigny, en 2016, a finalement été jugé ce jeudi 5 décembre 2019 par le tribunal correctionnel de Sens.

Il a écopé de trois ans de prison. Sachant que, dans cette affaire, il y avait eu confusion avec un homonyme qui s’est avéré être le petit cousin du suspect, totalement extérieur à l’affaire.