Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Nov 2019 | Profession
 

Extrême violence 

• Seine-Saint-Denis. Les braqueurs n’ont pas hésité à utiliser la violence envers les employés, d’origine asiatique, d’un bar-tabac à Saint-Denis, ce vendredi 22 novembre.

Ils étaient armés de bombes lacrymogènes et de pistolets à impulsion électrique quand ils ont débarqué vers 20h45. Mais les employés ont voulu s’interposer … une pluie de coups s’est abattue sur eux.

Alors que l’un d’eux était violemment frappé puis … étranglé, un de ses collègues s’est saisi d’un couteau et en a porté un coup à l’un des assaillants qui a été touché au niveau d’un flanc. Ce dernier a alors lâché sa victime. Les malfaiteurs sont tout de même parvenus à prendre la fuite avec un butin estimé à 10 000 euros.

Arrivés rapidement sur les lieux, les policiers de la Brigade anti-criminalité (BAC) se sont rendus trois heures plus tard dans un hôpital parisien tout proche où ils ont retrouvé un homme blessé au flanc, « correspondant en tous points avec la description de l’agresseur, donnée par les victimes, ne laissant aucun doute aux policiers » a expliqué une source policière. Le suspect qui serait tout juste majeur, a été interpellé et placé en garde à vue. Les autres braqueurs sont recherchés.

« Ce type d’agressions violentes est récurrent en Seine-Saint-Denis et les malfaiteurs visent très souvent les personnes d’origine asiatique, qu’elles soient touristes ou commerçants » ajoute cette source.