Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
22 Nov 2019 | Profession
 

Arme factice pour braquage quasi-factice 

• Pas-de-Calais. À Oignies, les locaux de la police municipale sont clairement identifiés en grosses lettres capitales sur la façade. Dans la même rue, à une trentaine de mètres, un tabac-presse.

Et c’est celui-ci que deux malfaiteurs ont décidé de braquer, ce mercredi 20 novembre en début d’après-midi …

D’une voiture garée à proximité est donc sorti l’un d’eux dissimulant un fusil d’assaut, factice, et un grand couteau de chasse, avec lesquels il est venu menacer la buraliste pour obtenir le contenu de la caisse. Mais celle-ci étant pratiquement vide, le malfaiteur a préféré rapidement s’esquiver.

Entre-temps, une passante ayant aperçu l’individu armé à l’intérieur avait eu le temps d’alerter deux agents de surveillance de la voie publique qui ont vite repéré le braqueur, interpellé après avoir jeté le fusil d’assaut sous une voiture.

Le complice-conducteur, qui avait démarré au quart de tour, a été retrouvé quelques heures plus tard.

Braquage express

• Ain. 6h30. C’est l’ouverture du buraliste de Saint-Maurice-de-Beynost (à l’extrême sud du département).

Trois hommes au visage dissimulé ont débarqué, pointant une arme vers le buraliste. Ils sont repartis avec le contenu de la caisse et des cartouches de cigarettes.

Le bar-tabac était … désaffecté

• Yonne. Dans la nuit du 22 au 23 mars 2017, trois jeunes hommes d’une vingtaine d’année avaient décidé de se faire de l’argent et de récupérer du tabac. Ils ont donc « investi » un bar-tabac à Dixmont (à une vingtaine de kilomètres au sud de Sens).

Sauf … que l’établissement était désaffecté et il n’y restait que des paquets de bonbon et des briquets.

Sauf … qu’un voisin a donné l’alerte et que la police est arrivée. Deux sont arrêtés sur place, le troisième – le guetteur – est interpellé quelques heures plus tard à son domicile.

Ce jeudi 21 novembre, le tribunal de grande instance de Sens les a condamnés à un mois de prison avec sursis.