Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Oct 2019 | Profession
 

Un buraliste séquestré dans la voiture des braqueurs

• Isère. Jeudi 17 octobre, alors qu’un buraliste de Barraux (à 40 kilomètres au nord de Grenoble) venait d’arriver vers 6 heures du matin pour préparer l’ouverture, trois hommes encagoulés se sont engouffrés dans l’établissement, pendant qu’un quatrième faisait le guet.

Là, il a été tenu en respect, le temps pour ses agresseurs de rafler une grande quantité de cartouches de cigarettes et le contenu du tiroir-caisse.

Puis, pour couvrir leur fuite et empêcher toute tentative de donner l’alerte, les malfaiteurs ont contraint leur victime à monter dans le véhicule à bord duquel ils étaient arrivés et sont allés jusqu’à Domène (à une trentaine de kilomètres) où ils l’ont abandonné en pleine campagne. Indemne mais très choqué psychologiquement, le buraliste a finalement croisé une cycliste qui a alerté les gendarmes avec son téléphone.

Fuite mouvementée

• Rhône. Vers 5 h 50 ce lundi 21 octobre, des malfaiteurs ont forcé les portes d’un tabac-presse-PMU à Revaison / Saint-Priest (dans la banlieue de Lyon), pour faire main basse sur les cartons de cigarettes et vraisemblablement la caisse.

Alerté suite aux va-et-vients suspects entre le commerce et la camionnette stationnée juste devant, un équipage du commissariat de Saint-Priest s’est rendu sur les lieux, se garant en amont afin de ne pas alerter de leur arrivée pour finir leur route à pied.

À la vue des policiers, les individus se sont engouffrés dans la camionnette et le conducteur a démarré sur les chapeaux de roues, se dirigeant tout droit sur les policiers piétons. L’un d’entre eux a tiré sur le véhicule pour tenter de le faire dévier de sa route, avant de se jeter sur le bas-côté et d’éviter ainsi le choc de justesse.

Une enquête judiciaire est en cours à la Sûreté Départementale, tandis qu’une autre, administrative, a été ouverte …comme à chaque fois qu’un policier fait usage de son arme.

Nouveau coup de filet

• Ile-de-France. Après avoir mis en place d’importants moyens de surveillance, les gendarmes ont arrêté, le 16 octobre dernier, quatre personnes soupçonnées d’avoir commis une trentaine de cambriolages de commerces dont de nombreux buralistes mais aussi des habitations dans le Val-d’Oise, la Seine-et-Marne, l’Essonne, les Yvelines et l’Oise depuis, au moins, le mois de septembre. Ils utilisaient toujours des véhicules volés pour commettre leurs méfaits.

Ce sont les gendarmes des pelotons d’intervention de la Garde républicaine, de la section de recherches de Versailles, des groupements du Val-d’Oise et de Seine-et-Marne qui ont procédé aux interpellations. Trois autres personnes avaient déjà été arrêtées le 24 septembre dans cette même affaire.