Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Sep 2019 | Profession
 

Six mois de prison ferme pour les trois complices du faux-braquage

• Haute-Loire. Ce lundi 23 septembre, le tribunal correctionnel du Puy-en-Velay a tenté de faire la lumière sur le faux braquage d’un tabac-presse de la ville (voir Lmdt des 28 et 26 août). Si les trois prévenus ne nient pas les faits, leurs versions diffèrent sur plusieurs points.

À commencer par la vendeuse, mise en cause pour dénonciation mensongère et vol par ruse. Appelée à la barre, elle explique que ce n’est pas le vol qui a motivé sa participation aux faits, mais l’attitude de son ancien patron qu’elle a accusé d’agression sexuelle. Elle est restée flou sur le déroulement des faits.

Le voisin de palier du couple, qui jouait le rôle de l’agresseur, a motivé son geste par une dette de stupéfiants qu’il souhaitait rembourser rapidement. Selon lui, « nous avons organisé tout cela ensemble. Mais ce sont elles qui m’ont expliqué où se trouvaient l’argent et les caméras de surveillance. » Et d’après le jeune homme, ce n’était pas la première fois que le tabac-presse attirait la convoitise de la vendeuse et de sa compagne.

Les trois prévenus ont été reconnus coupables et condamnés à 12 mois de prison dont 6 avec sursis, avec une mise à l’épreuve de deux ans. Par ailleurs ils devront indemniser la victime à hauteur de 4 424 euros pour le préjudice matériel, et 400 euros concernant le préjudice moral.

À la batte de base-ball

• Gard. Deux individus sont recherchés depuis ce samedi 21 septembre. Dans la soirée, ils ont fait irruption dans le bar-tabac de la petite commune de Lézan (à une vingtaine de kilomètres d’Alès), l’un muni d’une batte de base-ball. Sous la menace, ils ont dérobé le contenu de la caisse avant de s’éclipser. Le commerçant n’a pas été blessé.

Prison ferme pour deux braquages

• Yonne. Le 15 septembre dernier, un individu avait fait irruption dans la tabac-alimentation de Leugny (à une vingtaine de kilomètres d’Auxerre) et avait menacé le buraliste avec une arme de poing pour obtenir le contenu de la caisse.

Après une enquête de quelques jours, il a été placé en garde à vue dès le 18 septembre. La brigade de recherches d’Auxerre a fait le rapprochement avec des faits similaires,en août dernier, à Saint-Fargeau.

En audition, le prévenu a reconnu être l’auteur du vol à main armée de Leugny mais a assuré n’être qu’impliqué dans le premier. Le tribunal l’a condamné pour les deux faits d’extorsion à quatre ans de prison dont dix-huit mois avec sursis, assorti d’un mandat de dépôt pour la partie ferme.

L’établissement avait fait l’objet d’un cambriolage à la voiture-bélier il y a deux ans, presque jour pour jour (voir Lmdt du 24 septembre 2017).

Vol à l’étalage

• Maine-et-Loire. Ce dimanche 22 septembre vers midi, un homme est entré dans un bar-tabac du Puy-Notre-Dame. La manœuvre est très rapide : il vole une dizaine de paquets de cigarettes à l’étalage avant de prendre la fuite en voiture.

Son signalement a permis de l’interpeller rapidement sur la route à une dizaine de kilomètres. Il a été placé en garde à vue.

Braqueur isolé

• Rhône. Ce samedi 21 septembre aux alentours de 10h40, un individu a fait irruption dans un tabac-presse situé à proximité de la gare de Perrache à Lyon.

Muni d’une arme de poing, le malfaiteur s’est fait remettre le contenu du tiroir-caisse avant de prendre la fuite.