Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
31 Août 2019 | Profession
 

Cambriolage interrompu 

• Loire-Atlantique. Les malfaiteurs se sont introduits chez un buraliste à Brains (au sud-ouest de Nantes), vers 2h20 du matin ce vendredi 30 août, en détériorant un volet roulant.

Ils ont eu le temps de dérober plusieurs dizaines de cartouches de cigarettes et un stock d’alcool. L’alarme s’étant bien déclenchée, c’est le buraliste, résidant à proximité, et des riverains qui ont mis en fuite les cambrioleurs, lesquels ont pris la poudre d’escampette en voiture.

Une quinzaine de gendarmes a été mobilisée dans leur sillage.

Cambriolage ininterrompu 

• Aisne. Il était 4 h 57 quand un grand boum a retenti chez des buralistes de Bourg-et-Comin (à une vingtaine de kilomètres au sud de Laon).

Les buralistes, qui dormaient à l’étage, ont été réveillés en sursaut par ce raffut, suivi du déclenchement de l’alarme et de la sonnerie du téléphone. Le couple a appelé les gendarmes (qui sont venus rapidement) mais il n’est pas descendu devant le nombre des cambrioleurs.

La vidéo, visionnée par la suite, leur a montré en direct six personnes encagoulées et gantées … Le petit groupe semblait bien préparé : une première porte brisée, puis une deuxième, celle donnant sur la réserve. En quatre minutes, les malfaiteurs se sont emparés de quasiment tout le tabac, du fond de caisse, et d’un petit coffre contenant de l’argent liquide.

Une première tentative de cambriolage, début juillet, avait échoué. Ces buralistes ne sont pas les premiers à être victime de faits semblables dans les environs : Beaurieux, Braine, Fismes, ont aussi été cambriolés (voir Lmdt du 5 juin).

À la réouverture

• Charente-Maritime. Après avoir servi deux clients, à la réouverture en début d’après-midi de ce mardi 27 août, une buraliste d’Étaules (à 15 kilomètres de Royan), s’est retrouvée face à une arme pointée sur elle, avec l’obligation de remettre le contenu de la caisse. Très rapidement, les gendarmes ont retrouvé l’auteur du vol à main armée, parti en scooter.

Condamnation de cambrioleurs violents 

• Gironde. Deux hommes d’une vingtaine d’années viennent d’être condamnés par le tribunal correctionnel de Bordeaux pour le braquage d’un buraliste à Pessac (voir Lmdt du 26 avril 2017).

Le commanditaire, déjà condamné 18 fois depuis 2010, a été condamné à quatre ans de prison dont un an avec sursis et le braqueur, lui-même, à trois ans de prison dont 18 mois avec sursis. Deux autres suspects, mineurs au moment des faits, seront prochainement convoqués devant le tribunal pour enfants.

Le braquage avait été particulièrement violent. Le buraliste et son employée avaient été ligotés et menacés avec une arme de poing. La salariée avait également été frappée. Les braqueurs étaient repartis avec le contenu de la caisse, des cigarettes et des jeux de grattage.

Condamnations avec maintien en détention 

• Dordogne. Deux hommes ont été reconnus coupables, mercredi 28 août, à Périgueux, d’une série de cambriolages et tentatives, dont un buraliste de Tocane-Saint-Apre, dans la nuit du 17 au 18 décembre 2018 (800 paquets de cigarettes dérobés, ainsi que des jeux à gratter et divers objets).

Le meneur, aussi poursuivi pour deux vols de carburant en janvier 2019, a été condamné à trois ans de prison, avec maintien en détention ; un complice à dix-huit mois d’emprisonnement dont dix avec sursis.