Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Août 2019 | Profession
 

« Je revoyais sans arrêt cette scène … »

• Vosges. C’est armé d’un couteau qu’un malfaiteur, la trentaine, est entré, vers 18 h 30 ce jeudi 8 août, dans un tabac-presse d’Épinal.

Le visage découvert, il avait d’abord commencé à faire le tour des lieux et feint de s’intéresser aux journaux. « C’est quelqu’un que j’avais déjà servi. En le voyant, je me suis demandé pourquoi il faisait cette tête-là. Il avait l’air bizarre et il avait le regard méchant » a précisé, à Vosges Matin, la buraliste.

Soudainement, l’homme a dégainé la lame devant la buraliste, seule dans son établissement à ce moment précis. Il a exigé le contenu de la caisse et elle a obtempéré sans résistance. Puis le malfaiteur s’est vite enfui avec 300 euros d’argent liquide.

Mais pour la buraliste, le choc psychologique est loin d’être anodin : « je n’ai pas réussi à fermer l’œil de la nuit, je revoyais sans arrêt cette scène … » a t-elle confié, ayant déjà subi un braquage il y a cinq ans de cela.

Une semaine d’enquête

• Meurthe-et-Moselle. Le travail d’investigation de la BSU (Brigade de Sureté urbaine) a permis d’interpeller, ce jeudi matin, le malfaiteur qui a agressé, très violemment dans la nuit, un buraliste de Pont-à-Mousson, la semaine dernière (voir Lmdt du 5 août).

Il s’agit d’un Mussipontain (habitant de la commune …) âgé de 43 ans, déjà connu des services de police pour vol en récidive.

« La femme me tenait en joue »

• Jura. C’était la fin de l’après-midi, ce mardi 6 août, quand deux malfaiteurs armés ont pénétré dans le tabac-presse d’Authume (à 4 kilomètres au nord de Dole) et forcé le buraliste à leur livrer le fond de caisse.

« La femme me tenait en joue pendant que je cédais la caisse à son complice » a témoigné le buraliste bien que les malfaiteurs soient porteurs de lunettes noires de capuches et de bandanas. Un troisième individu les ayant aidés à prendre la fuite à bord d’un véhicule à la plaque masquée.

C’est la deuxième fois que ce buraliste est victime d’agression : en 2016, une tentative de cambriolage avait eu lieu en pleine nuit avec pas mal de dégâts.