Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Août 2019 | Profession
 

« J’aurais préféré que ce soit à moi que cela arrive » (le patron)

• Meurthe-et-Moselle. 20 secondes. Pas une de plus. Sur les images de vidéo-surveillance, on voit un individu avec un anorak bleu entrer, vers midi, chez un buraliste de Laxou (à 3 kilomètres de Nancy). Il a sa capuche rabattue sur la tête, un pistolet en main et le brandit vers l’employée à la caisse, tout en contournant le comptoir. 

Cette dernière obtempère, ouvre le tiroir-caisse et lui donne les billets. Le malfaiteur décide alors de mettre un peu plus la pression en actionnant la culasse … Avant de s’enfuir très vite, menaçant de « la buter » si elle appelait « les flics ».

Il n’empêche que les policiers ont vite retrouvé sa trace, en interrogeant les éducateurs d’un foyer des environs qui ont reconnu le voleur à son signalement : un jeune de 17 ans, placé chez eux par un juge des mineurs d’Épinal.  Le jeune malfaiteur est désormais en garde à vue.

L’employée « est bouleversée, complètement traumatisée par ce qu’elle a vécu. J’aurais préféré que ce soit à moi que cela arrive » témoigne, dans L’Est Républicain, Philippe Chauvet, le buraliste.

« Fast and furious »

• Nord. Il était environ quatre heures du matin, ce dimanche 4 août, quand la devanture du bar-tabac d’Allennes-les-Marais (à une vingtaine de kilomètres au sud de Lille) est la cible d’une « voiture-bélier », arrachant au passage les barrières de sécurité-piétons. Estimant que le butin à emporter était insuffisant, les malfaiteurs se sont alors dirigés vers Gondecourt, à 3 kilomètres de là.

Même scénario pour un bar-tabac ( dont le buraliste est de la même famille que le précédent ) où la scène est filmée par le fils situé à la fenêtre de l’appartement au-dessus. Quand les cambrioleurs se rendent compte de sa présence, ils l’insultent, le menacent et continuent leur sale besogne.

Ils ont le temps de faire main basse sur la caisse PMU, des paquets et cartouches de cigarettes ainsi que des e-liquides. L’opération n’a duré que quelques minutes.

L’expédition des trois malfaiteurs s’est poursuivie dans le Pas-de-Calais, dans le secteur de Carvin et de Rouvroy. Avec d’autres commerces pour cible. Mais on ne connait pas encore exactement l’amplitude des dégâts. Le véhicule a été retrouvé, brûlé.

La razzia du week-end

• Eure. Un bar-tabac à Honguemare-Guénouville (à l’extrême nord du département) était fermé le week-end du samedi 27 au dimanche 28 juillet. Un ou plusieurs individus en ont profité pour entrer par effraction, en forçant une fenêtre et ont vidé le stock de cartouches de cigarettes.

À ajouter à cela les dégâts occasionnés par leur intrusion dans les lieux : ils ont tout retourné sur leur passage, ont précisé les forces de l’ordre.