Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
1 Août 2019 | Profession
 

Face-à-face électrique 

• Pas-de-Calais. Quand l’alarme du bar-tabac de Brimeux (à une vingtaine de kilomètres de Berck-Plage) a retenti, le 24 juillet vers 4 heures du matin, le couple de buralistes, habitant à distance, a prévenu un voisin de l’établissement avant de se rendre sur place.

Lorsque ce voisin est arrivé devant le café, il s’est retrouvé face à trois malfaiteurs. Les buralistes sont alors arrivés, armés d’un pistolet équipé de balles en caoutchouc. Ambiance électrique. Menaces. Échange de coups. Et fuite des malfaiteurs.

Les trois ont alors tenter de les poursuivre plusieurs minutes, sans succès. De retour dans l’établissement, ils ont constaté que les cambrioleurs avaient eu le temps de se constituer leur butin. Avec notamment pas mal de tabac.

Masqué par … des oreilles de lapin

• Eure-et-Loir. Le bar-tabac de Vert-en-Drouais (à une dizaine de kilomètres au nord de Dreux) a été cambriolé vers 4 heures, mardi 29 juillet. Les malfaiteurs ont forcé l’accès arrière avec un pied-de-biche, puis ont fait main basse sur le stock de tabac et de cigarettes électroniques.

Un détail a retenu l’attention des enquêteurs. Si l’un des cambrioleurs a agi en étant cagoulé, l’autre, le visage également dissimulé, avait coiffé sa tête d’oreilles de lapin. Il n’est pas plus identifiable pour autant.

Premier cambriolage

• Maine-et-Loire. Les visiteurs nocturnes sont entrés en cassant le rideau métallique de la porte d’entrée principale de la supérette-tabac du Sceaux-d’Anjou (à une vingtaine de kilomètres d’Angers), mardi 23 juillet vers 4h15.

Les malfaiteurs ont eu le loisir de s’emparer d’une partie du contenu de la caisse, de bouteilles d’alcool et du stock de tabac.

Prison ferme

• Gironde. Après plusieurs semaines d’enquête, les deux braqueurs d’un buraliste à Saint-Aubin-de-Médoc (à une vingtaine de kilomètres au nord de Bordeaux) ont été interpellés et jugés en comparution immédiate, la semaine dernière.

Le 3 juillet à l’heure du déjeuner, les deux jeunes malfaiteurs avaient fait irruption dans l’établissement, armés d’une barre de fer et d’un couteau. Après avoir menacé la buraliste, seule à cette heure-là, ils étaient repartis avec l’argent de la caisse, des bouteilles d’alcool et des cigarettes.

Déjà connus des services de police, ils ont été condamnés, pour le plus jeune, à quinze mois de prison dont trois avec sursis et à deux ans de prison ferme, pour son aîné.