Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
26 Juil 2019 | Profession
 

L’angoissant bip de la nuit

• Puy-de-Dôme. Quand le téléphone a bipé, dans la nuit du mercredi 24 au jeudi 25 juillet, un buraliste de Clermont-Ferrand a immédiatement compris.

Les malfaiteurs avaient peut-être essayé de foncer dans la devanture de tabac-restaurant, mais la configuration de la terrasse était trop petite pour passer. Ils se sont donc employés à casser la porte. À l’intérieur, de nombreux dégâts matériels sont à déplorer et plusieurs dizaines de cartouches ont été dérobées.

Les cambrioleurs sont repartis très vite, laissant sur le parking attenant à l’établissement leur véhicule (volé), volontairement brûlé.

18 mois avec sursis malgré la préméditation

• Puy-de-Dôme. Le jeune homme de 20 ans qui avait brandi une arme de poing face à une buraliste de Châtel-Guyon (voir Lmdt du 29 juin) comparaissait, ce mercredi 24 juillet, devant le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand.

Devant les juges, il a eu du mal à expliquer son geste : « c’est à cause de la cocaïne et de l’alcool … et puis je devais de l’argent. » La présidente n’a pas manqué de lui rappeler qu’il avait pris l’arme avec lui dès le matin « dès le début de la journée vous vous êtes préparé. »

Le tribunal a finalement prononcé une peine de dix-huit mois d’emprisonnement dont six assortis d’un sursis avec mise à l’épreuve. La partie ferme a été assortie d’un maintien en détention.

Voiture-bélier stoppée

• Oise. Il était environ une heure du matin, ce dimanche 21 juillet, lorsqu’un véhicule a foncé dans la vitrine d’un bar-tabac de Creil. Si les malfaiteurs ont pu pénétrer à l’intérieur de l’établissement, il semblerait qu’aucun butin n’ait été dérobé.

La même attaque s’est reproduite vers 2 h 30 dans un autre bar-tabac de la ville. Là, les malfaiteurs se sont heurtés à plusieurs niveaux de grilles fermant l’enseigne et n’ont pu entrer à l’intérieur. Le véhicule a été retrouvé calciné sur place par les forces de l’ordre.