Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Juil 2019 | Profession
 

Cueillis à l’hôtel

• Alpes-Maritimes. Quatre suspects ont été interpellés, ce mardi 9 juillet, dans un hôtel de Villeneuve-Loubet où ils partageaient la même chambre. Ceci, grâce à l’enquête express des gendarmes. 

Ils sont soupçonnés d’avoir participé au braquage d’un tabac à Carros (à 25 kilomètres au nord de Nice), la semaine passée. La buraliste était seule dans son établissement quand les malfaiteurs avaient fait irruption.

Sous la contrainte, ils s’étaient fait remettre la recette.

Le braqueur avait laissé ses lunettes

• Val-d’Oise. Ils avaient pris l’argent mais abandonné des traces ADN … Deux jeunes d’Herblay ont ainsi été condamnés deux mois après avoir attaqué un buraliste de La Frette.

C’était le 14 mai, peu avant midi. Ils avaient attendu leur victime qui allait emmener la recette de son établissement à la banque. Alors que le buraliste montait dans sa voiture, les deux jeunes étaient passés à l’action, les visages dissimulés pour s’emparer de l’enveloppe dans une poche de sa veste.

L’enquête a été rapide : l’un d’eux ayant abandonné sur place ses lunettes cassées, le second son ADN dans la voiture. Et les deux étaient déjà connus pour des faits similaires, pas plus tard qu’en novembre 2018. Interpellés mardi 2 juillet, ils ont été déférés devant le tribunal correctionnel dans le cadre d’une comparution immédiate. Le majeur a écopé de 6 mois ferme et 18 mois avec sursis ; son complice mineur a été mis en examen par un juge des enfants.

Cinq ans après 

• Finistère. La cour d’assises de Brest jugeait, ces mercredi 3 et jeudi 4 juillet, les trois auteurs d’une série de braquages ou tentatives de vols avec armes, effectués en 2014, contre des commerces brestois : un bar-tabac-presse (voir Lmdt du 2 avril 2014), un Carrefour city, une crêperie.

Pour le premier accusé, le verdict est de deux ans, dont dix mois de sursis. Pour le second, trois ans, dont deux de sursis. Pour le troisième, deux ans de prison dont dix-huit mois avec sursis.