Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
6 Juil 2019 | Profession
 

Six cambriolages en trois semaines dans le département 

• Ardennes. Christophe Biani, propriétaire du tabac-presse de Donchery (à une quinzaine de kilomètres de Charleville-Mézières) – et président de la chambre syndicale des buralistes des Ardennes – a été victime d’un cambriolage, dans la nuit du mercredi 3 au jeudi 4 juillet.

La réserve de son établissement a été entièrement dévalisée alors qu’il venait d’être livré.

Christophe Biani avait déjà essuyé une tentative de cambriolage, il y a quelques jours, et tire sur la sonnette d’alarme : « cela fait six buralistes cambriolés dans le secteur en trois semaines. Nous avons affaire à des gens très bien organisés ».

Cela a commencé à Chémery-sur-Bar (dans la nuit du 9 au 10 juin), puis des collègues de Floing et Mouzon ont été touchés. À noter aussi une tentative à Saint-Laurent et un autre cambriolage dans un bar-tabac à Warcq (voir Lmdt des 27 et 22 juin).

L’angoisse croît parmi les buralistes locaux : « ça commence à être tendu. On le vit très mal … Notre stock de tabac, c’est notre gagne-pain. Si vous n’avez pas la trésorerie suffisante pour le reconstituer dans la foulée du vol, vous avez une perte d’exploitation. »

Braquage éclair

• Allier. Le pilote d’un scooter et son passager sont entrés casqués, chez une buraliste de Magnet (à quinze kilomètres de Vichy), ce jeudi 4 juillet dans l’après-midi.

Sous la menace d’un couteau, ils l’ont forcée à leur remettre la caisse. Et ils sont repartis aussi soudainement.

Le stock en grande partie dévalisé

• Vendée. Vers 3 h 45 ce jeudi 4 juillet, l’alarme a sonné sur le téléphone d’un couple de buralistes à Fontenay-le-Comte. Arrivés sur place, les malfaiteurs étaient partis

Plusieurs centaines de cartouches de cigarettes ont été volées. Il y a un mois, ce bar-tabac avait déjà été victime d’un cambriolage.

Les frères terribles 

Finistère. Deux frères Brestois, de 21 et 23 ans, multipliaient les cambriolages depuis des années. Ils ont été de nouveau jugés, ce jeudi 4 juillet, par le tribunal correctionnel de Quimper pour …une vingtaine de faits ou tentatives, durant l’été 2018.

Les bars-tabacs … ils les cambriolaient.  Comme les restaurants et les maisons de particuliers.

Si l’un a nié, l’autre a reconnu quelques faits. Ils sont chacun condamnés à cinq ans de prison (trois ans avec sursis, pour l’un).