Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Mai 2019 | Profession
 

Pour protéger « son » tiercé

• Meurthe-et-Moselle. La scène remonte au 17 janvier dernier. En début d’après-midi, un client d’un tabac-PMU à Nancy a brandi un pistolet. Pour une raison inconnue à ce moment-là. La police est alertée, mais lorsqu’une patrouille est arrivée sur place, l’homme armé avait déjà filé.

Les investigations ont permis cependant de l’identifier. Ce dernier, âgé de 70 ans, a été convoqué cette semaine à l’hôtel de police. Il a reconnu qu’il avait bien exhibé un petit pistolet dans le tabac-PMU.

Pour quel motif ? Le septuagénaire était en train de faire son tiercé. Un individu se serait approché de lui et aurait tenté de voir sur quels chevaux il était en train de miser. Le parieur aurait alors tenté de chasser l’importun trop curieux qui essayait de copier sur lui. D’abord … en utilisant la parole. Puis, voyant que c’était inefficace … il a sorti son arme.

L’homme a pu sortir libre de sa garde à vue, mais son arme a été saisie. Il aura juste droit à un rendez-vous avec un délégué du procureur pour un rappel à la loi.

Braqueur de buralistes en cavale

• Gard. Un détenu s’est échappé, ce jeudi 23 mai en tout début de matinée, lors de son transfert entre le centre pénitentiaire de Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault) et le tribunal d’Alès (Gard).

Cet Ardéchois, trentenaire, était écroué depuis 2016 et libérable en 2020.nSuspecté d’être l’auteur d’une cinquantaine de faits de vols – notamment chez des buralistes sur une zone allant du Gard à l’Ardèche – il devait comparaître devant le juge des libertés et de la détention ce jeudi après-midi pour la prolongation de sa détention provisoire. Alors que les recherches pour le retrouver se poursuivaient, sa détention provisoire, qui s’achevait au 31 mai, a été prolongée …