Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Avr 2019 | Profession
 

Coup de feu tiré

• Orne. Vendredi 5 avril en fin de journée, un malfaiteur, le visage masqué, a fait irruption dans un tabac-presse d’un centre commercial de Flers.

Sous la menace d’une arme à feu, il a exigé qu’on lui remette la caisse. Le commerçant a refusé. L’individu a tiré un coup de feu avant de s’enfuir.

Le commerce n’a pas rouvert ses portes le lendemain.

En liberté … après avoir reconnu les vertus curatives de la prison  

• Drôme. C’est le mari d’une buraliste de Bourg-de-Péagequi, surprenant le braqueur, avait fini par le maîtriser avec l’aide de deux clients le 27 février dernier (voir Lmdt du 1er mars). Le malfaiteur, un Drômois de 29 ans, était jugé vendredi 5 avril par le tribunal de grande instance de Valence.

Incarcéré depuis les faits, le prévenu, dépendant à la cocaïne, a remercié la présidente de l’avoir emprisonné. « Depuis que je suis en prison, je vais mieux. C’est un mal pour un bien » a-t-il déclaré. Il a ajouté avoir compris ce qui l’a poussé à commettre ce braquage : « je pense que c’’était un peu suicidaire. À ce moment-là, je ne savais plus comment sortir de cette spirale de la drogue ».

Le tribunal l’a finalement condamné à 24 mois de prison, dont 12 avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans, avec obligation de soins. Il devra, en outre, indemniser la buraliste à hauteur de 1 500 euros et son mari et hauteur de 1 000 euros.

Il est ressorti libre et devra se présenter au juge d’application des peines.