Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
31 Mar 2019 | Profession
 

À huit mois de la retraite

• Marne. Dans la nuit du jeudi 28 au vendredi 29 mars, la réserve d’un bar-tabac de Reims a été en grande partie dévalisée.

L’heure du forfait n’a pas pu être déterminée. Les voisins n’ont rien entendu et le système d’alarme n’a pas fonctionné.

C’est en arrivant le lendemain matin que le buraliste a constaté que la serrure tournait dans le vide, le barillet ayant disparu. En poussant la porte, l’établissement était en ordre. Les cambrioleurs se sont rendus directement dans la réserve où ils ont vidé les étagères. Le buraliste part à la retraite dans huit mois et c’est le premier cambriolage depuis son installation il y a 17 ans.

Deux ans ferme

• Haute-Garonne. Comme annoncé, le procès du jeune braqueur d’un buraliste à Fontenilles s’est tenu, ce jeudi 28 mars, devant le tribunal de commerce de Toulouse (voir Lmdt des 19 et 5 février).   « Arme factice ou pas, la victime ne le sait pas et la peur est la même ! » a déclaré le procureur en lui rappelant qu’il avait frôlé la Cour d’assises. Le prévenu s’est défendu en évoquant des besoins d’argent pour s’acheter de l’héroïne.

Le tribunal l’a condamné à quatre ans de prison, dont deux avec sursis et mise à l’épreuve.

Il devra soigner son problème d’addiction et ne plus paraître dans le débit de tabac dont il devra indemniser le propriétaire.