Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Mar 2019 | Profession
 

Un client frappé

• Gard. Trois individus masqués, dont l’un porteur d’arme de poing, ont débarqué vers 8 heures chez un buraliste de Nîmes, ce 22 mars.

Ils se sont emparés du fonds de caisse et de quelques cartouches de cigarettes.

Une personne présente dans le bureau de tabac a été frappée.

Les malfaiteurs sont en fuite.

Raid nocturne

• Haute-Saône. La nuit du mardi 19 au mercredi 20 mars aura été agitée pour la brigade de gendarmerie de Saint-Loup (à une trentaine de kilomètres de Vesoul).

Des individus ont réussi à pénétrer chez un buraliste, à Vauvillers, en fracturant la porte arrière. Et à faire main basse sur le stock de tabac. Plus tôt, une tentative à Fougerolles (à une trentaine de kilomètres) avait avorté, le rideau métallique ayant bien résisté.

Les gendarmes ont pris en chasse les malfaiteurs, toute la nuit, avant de perdre leurs traces sur les axes secondaires dans les Vosges.

Déjà en prison

• Haute-Loire. Un Stéphanois, la trentaine, est soupçonné d’avoir participé, dans la nuit du 17 au 18 mai 2018, au cambriolage commis dans le bar-tabac-hôtel-restaurant de Champclause. Les malfaiteurs étaient repartis avec 150 paquets de cigarettes, 70 briquets et un fonds de caisse de plusieurs centaines d’euros (voir Lmdt du 5 juin 2018).

Serait-il impliqué dans les deux cambriolages consécutifs du bar-tabac du Chambon-sur-Lignon, comme des indices pourraient le laisser penser (voir Lmdt du 31 mai 2018) ? Rien ne prouve formellement qu’il y ait un lien entre les deux affaires. Le prévenu ne sera jugé qu’en septembre. Et il est déjà incarcéré après avoir été condamné pour une folle course-poursuite engagée avec les policiers, au Puy-en-Velay.

Champion de France de 400 mètres et cambrioleur récidiviste de buraliste

• Essonne. Toumany Coulibaly (31 ans), ex-champion de France du 400 mètres en salle en 2015, a épuisé la patience des juges. Alors qu’il a longtemps obtenu sursis et aménagements pour poursuivre sa carrière de coureur, il a été condamné, le 19 février, par le tribunal correctionnel d’Évry pour la quatorzième fois ; dans ce cas, à trois ans de prison, dont un an avec sursis, pour un vol avec violence.

C’était le 27 janvier 2015 qu’il avait dévalisé, avec quatre complices, dont deux mineurs, un bar-tabac à Draveil.

L’avant-dernière fois, le tribunal d’Évry l’avait puni à 3 ans de prison, dont 20 mois ferme, pour le cambriolage d’une bijouterie en 2014 à Vigneux.

Toumany Coulibaly n’en a d’ailleurs pas terminé avec son marathon judiciaire. Au moins trois dossiers sont encore en instruction, concernant des cambriolages en série de … 35 pharmacies en Seine-et-Marne, mais aussi d’un magasin de téléphonie, puis du rayon électronique d’un supermarché.