Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Fév 2019 | Profession
 

Une buraliste frappée 

• Yvelines. Vol à main armée lundi 25 février vers 20 heures à Chanteloup-les-Vignes. Deux malfaiteurs, encagoulés et armés, se sont emparés de la recette de la journée.

Mais la buraliste a tenté, au dernier moment, de leur arracher leur butin dans la rue. L’un des agresseurs lui a alors donné des coups et laissé échapper une centaine d’euros.

Peu après, les policiers de la BAC ont retrouvé le scooter des malfaiteurs dans une cité et un jeune homme qui tentait d’y mettre le feu. Le suspect est parvenu à prendre la fuite alors que les forces de l’ordre étaient prises à partie par un groupe hostile.

Assises pour un braqueur 

• Essonne. L’accusé avait fait feu sur un buraliste de Coudray-Montceaux avant même de demander la caisse (voir Lmdt des 25 novembre 2015 et 21 mars 2016). La victime avait été atteinte à la tête, mais la balle n’avait qu’effleuré sa tête. Le procès devant la Cour d’assises d’Évry-Courcouronnes a débuté ce mardi 26 février.

Âgé de 47 ans, le prévenu a déjà passé 20 ans en détention pour des faits de violence, des vols et la détention d’arme.

Bizarrerie quant à l’arme utilisée : les gendarmes avaient été étonnés que la balle puisse être déviée par l’os crânien. Cela dénotait un manque de puissance malgré un tir réalisé à faible distance. Les enquêteurs avaient penché pour une arme modifiée. Et bien que niant les faits … le prévenu s’était vanté de savoir modifier des armes factices en armes réelles.

Verdict attendu le vendredi 1er mars.

Interpellé dans la foulée

• Orne. Un homme d’une soixantaine d’années est actuellement en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le braquage d’un bar-tabac d’Alençon (voir Lmdt du 26 février).

Interpellé à la porte de son domicile le lundi 25 février, il aurait été arrêté avec un sac et une arme.