Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Fév 2019 | Profession
 

Démantèlement d’une bande spécialisée dans les buralistes 

• Seine-et-Marne. Quatre habitants de Drancy (Seine-Saint-Denis), âgés de 24 à 37 ans, ont été interpellés lundi 28 janvier, au petit matin, par la Sûreté départementale (SD) de Seine-et-Marne qui enquêtait sur une série de cambriolages commis chez des buralistes. 

Pas moins d’une quarantaine de policiers de la SD et de la DRPJ (Direction régionale de la Police judiciaire) de Versailles ont participé aux interpellations.

Ils devaient être jugés, vendredi 1er février en comparution immédiate, par le tribunal correctionnel de Meaux, mais leur procès a été renvoyé au 8 mars. Ils ont été placés en détention provisoire.

Trois de ces hommes – en récidive – sont soupçonnés d’avoir commis une vingtaine de vols avec effraction, depuis la fin novembre, chez des buralistes situés en Seine-et-Marne (Courtry, Combs-la-Ville, Champs-sur-Marne, Le Mée-sur-Seine, Moissy-Cramayel, Nemours / voir Lmdt des 12 janvier 2019, 21, 18 et 12 décembre 2018) mais aussi dans le Val-d’Oise, l’Essonne, les Yvelines ou encore l’Oise.

Le quatrième interpellé, le plus âgé, serait la « nourrice », chez qui les voleurs stockaient la marchandise volée. Il est le seul à avoir été placé sous contrôle judiciaire.

Les malfaiteurs faisaient main basse sur des cartouches de cigarettes, des tickets de grattage ou encore de l’argent liquide. Le montant du préjudice est évalué à 250 000 euros. Aucun butin n’a été retrouvé lors des différentes perquisitions.

Menue monnaie 

• Haute-Garonne. Après avoir été victime d’un cambriolage, le 15 juillet dernier, un buraliste de Fontenilles (à l’ouest de Toulouse) a été braqué dimanche 3 février, peu après 7h30.

Il finissait la mise en place la presse, quand un individu encapuchonné est arrivé avec une arme en criant : « donne l’argent, donne l’argent ! ». Le buraliste lui répond n’avoir que de la monnaie, le malfaiteur fait alors mine de partir.

Pour mieux revenir. Plus menaçant avec son arme et en passant derrière la caisse, il réclame avec insistance les fonds de poche du buraliste. Et de repartir avec quelque menue monnaie.

Violences volontaires avec arme 

• Nord. À Denain, un malfaiteur de 27 ans a semé la terreur dans un bar-tabac, peu après 18 h, vendredi 1er février. Se livrant à un drôle de manège, il s’est présenté à plusieurs reprises dans l’établissement, exigeant quatre cartouches de cigarettes.

Le refus répété de la buraliste a mis le jeune homme en rage. Il s’en est pris à un client, faisant mine de …l’égorger avec un couteau. Sa victime est parvenue à se dégager et à lui asséner un coup de poing. L’agresseur a pris la fuite, les mains vides. Avant de se faire prestement interpeller.