Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Jan 2019 | Profession
 

Malmené et aspergé de gaz

• Nord. Le buraliste du bar-tabac du centre de Préseau (à 8 kilomètres de Valenciennes) est venu apposer sur son volet un simple petit mot « fermé », ce mercredi 16 janvier au matin. La veille, il avait été victime d’une tentative de braquage, vers 20 heures. 

Deux malfaiteurs encagoulés et vêtus de couleur sombre ont fondu sur le buraliste qui s’apprêtait à fermer. Bien que malmené et aspergé de gaz lacrymogène, celui-ci a réussi à se défaire de ses assaillants et les mettre en fuite.

Il a été transporté au centre hospitalier de Valenciennes, d’où il est ressorti ce mercredi matin, toujours en état de choc cependant.

Au chalumeau

• Rhône. Les malfaiteurs se sont servis d’un chalumeau pour ouvrir le rideau de fer d’un tabac-presse à Vernaison (au sud de Vénissieux) vers 4 heures du matin, ce mardi 15 janvier. Une technique souvent utilisée ces derniers mois à l’encontre des buralistes de la région  …

Le système de sécurité de générateur de fumée s’est déclenché, accélérant la fuite des cambrioleurs qui ont tout de même réussi à emporter plusieurs cartouches de cigarettes.

Le Père Noël est un voleur 

• Pas-de-Calais. Le 1er décembre, un client d’un bar-tabac d’Hersin-Coupigny (à 10 kilomètres de Béthune) demande cinq jeux à gratter Cash et cinq autres Jackpot. Au moment de payer, il avait réclamé d’y ajouter des cigarettes. Profitant que le buraliste ait eu le dos tourné pour le servir, il s’était enfui avec 50 euros de jeux à gratter. Alertés, les gendarmes avaient aussitôt fait le rapprochement avec un vol en tous points identiques commis deux jours plus tôt chez un autre buraliste.

L’enquête des gendarmes a finalement permis d’identifier le voleur : un retraité résidant à Auchel (à une quinzaine de kilomètres) qui a expliqué avoir des difficultés financières pour justifier ces vols. Il espérait gagner de l’argent avec les jeux à gratter pour pouvoir payer ses impôts et pour acheter des cadeaux de Noël à ses petits-enfants.

Le parquet a estimé qu’un simple rappel à la loi devant le délégué du procureur le 27 mars était suffisant.

Réveillée par l’alarme

• Orne. La buraliste d’un bar-tabac de Perche-en-Nocé (à une vingtaine de kilomètres de Mortagne-au-Perche) a été réveillée par l’alarme de protection du magasin, en tout début de matinée, ce lundi 14 janvier. Le ou les voleurs ont eu le temps de forcer la porte d’entrée puis ont fait main basse sur des cartouches de cigarettes, des jeux à gratter et des montres.