Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Déc 2018 | Profession
 

Courageux buraliste 

• Yonne. Au moins trois malfaiteurs étaient en train d’abattre l’un des murs d’un bureau de tabac à Pont-sur-Yonne (à une douzaine de kilomètres de Sens), dans la nuit du lundi 3 au mardi 4 décembre, quand le buraliste est arrivé.  

Ce dernier, ayant refusé de quitter les lieux comme lui intimaient les voleurs, s’est fait asperger d’agent extincteur. Les cambrioleurs sont ensuite repartis avec leur stock de cartouches de cigarettes.

Un braquage et des gilets jaunes 

• Marne. Ce lundi 3 décembre, aux alentours de 7 heures, un débit de tabac de Châlons-en-Champagne a été braqué par plusieurs malfaiteurs. Ces derniers auraient pris la fuite à bord d’un fourgon que les policiers ont tenté de retrouver. Ceux-ci ont même demandé aux Gilets Jaunes postés à un rond-point d’être vigilants et de les alerter au cas où ils repéreraient la camionnette.

C’est la troisième agression pour cet établissement en moins de deux ans (voir Lmdt des 23 janvier 2017 et 22 juin 2018). À la suite du premier braquage, les commerçants du quartier avaient réitéré leur demande d’une caméra de vidéosurveillance à 360° sur la place ; laquelle a été installée en juillet dernier par la municipalité. Ce qui ne semble pas avoir découragé les braqueurs.

Même créneau horaire

• Gard. Deux buralistes au nord d’Alès ont été victimes de malfaiteurs, aux alentours de 3 heures du matin ce mardi 4 décembre. Très exactement dans les communes de La Grand Combe et de Saint-Florent-sur-Auzonnet, distantes d’une dizaine de kilomètres.

Les individus y ont dérobé cartouches de cigarettes et contenu de caisse.

Le risque du réseau

• Essonne. Un homme cagoulé et armé est arrivé aux alentours de 18 heures dans un débit de tabac à Saint-Michel-sur-Orge. Pointant une arme de poing sur le buraliste, il a exigé la caisse.

Mais le patron est parvenu à détourner son attention et alors que le braqueur tournait la tête, il lui a sauté dessus et asséné plusieurs coups avant qu’il ne s’enfuie.

Dans le feu de l’action, le voleur perd son arme qui s’avère être un pistolet à blanc et un verre de ses lunettes. Des éléments d’analyse pour les experts de la police technique et scientifique.