Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Nov 2018 | Profession
 

Beaucoup de frayeur en 60 secondes

• Moselle. Un quart d’heure après l’ouverture, ce samedi 17 novembre, un client sort d’un tabac-presse à Florange, les deux vendeuses se retrouvant alors seules dans le magasin. Trois malfaiteurs font alors irruption. L’un d’eux tient une arme de poing qu’il pointe sur elles.

Face aux deux femmes effrayées, ses deux complices s’emparent de tout ce qu’ils peuvent : argent de la caisse et cartouches de cigarettes qu’ils mettent rapidement dans un grand sac. Et les trois malfaiteurs repartent, en laissant le personnel paniqué derrière eux. Cela a duré à peine soixante secondes.

Fortement choquées, les deux employées ont été prises en charge à l’hôpital pour des examens.

« Il va falloir changer toute l’organisation, ne pas rester seul. Il y a des clients en permanence, d’habitude. J’ai toujours pensé que notre meilleure sécurité, c’est quand il y a du monde dans le magasin » a témoigné le patron, absent lors des faits.

Trois ans avec sursis pour le client braqueur 

• Moselle. L’auteur du braquage d’un bureau de tabac de Woustviller (voir Lmdt du 9 novembre) comparaissait, ce vendredi 16 novembre, devant le tribunal de Sarreguemines.

Il avait laissé son bonnet entre les mains de la buraliste et de son mari avant de fuir. Et les traces d’ADN relevés avaient permis de l’interpeller une semaine plus tard. « Nous sommes venus pour mettre un visage sur cet homme », a déclaré la victime qui ne s’est pas portée partie civile.

Et ce visage, elle le connaît puisqu’il s’agissait un client régulier du commerce. « Mais il a toujours laissé une distance entre nous pendant le braquage, je ne pense pas qu’il était décidé à me frapper ».

À la barre, le prévenu (37 ans) a semblé regretter son acte … Les huit mentions de son casier n’ont pas plaidé en sa faveur : trois ans d’emprisonnement dont un avec sursis.

La seconde tentative a malheureusement réussi 

• Indre. En juin dernier, un tabac-presse du centre de Buzançais avait subi une tentative de cambriolage (voir Lmdt du 3 juin).

Dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 novembre, les malfaiteurs sont arrivés à leurs fins en volant une partie du stock de cigarettes. Les mêmes ?