Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
26 Sep 2018 | Profession
 

« On ne s’habitue jamais »

• Doubs. Dans une semaine, Sophie, buraliste à Courcelles-lès-Montbéliard, allait passer la main …

Ce mardi 25 septembre, peu après 11 h 15, deux hommes armés, encagoulés, ont fait irruption dans son établissement. Une scène aussi violente que rapide. Les braqueurs étaient armés, l’un d’un couteau de boucher, le second d’un marteau.

Le client présent à ce moment-là, et elle-même, sont tétanisés quand les malfaiteurs ont exigé la caisse et s’en sont emparés. « C’est la quatrième fois en neuf ans. On ne s’habitue jamais » commente la quadragénaire. « J’avais prévu une fête pour mon départ. Je la maintiens. J’ai une clientèle adorable. »

Gros lot

• Manche. Entre 3 et 4 heures du matin, un ou des malfaiteurs sont entrés par effraction chez un buraliste du quartier de la gare à Cherbourg-Octeville. La vitre de l’établissement a été cassée et le ou les auteurs du vol sont repartis avec un stock conséquent de cigarettes et de billets de loterie.

« Vu, le prix du tabac » (le maire)

• Essonne. Enregistré à 1h30 du matin, ce mardi 25 septembre, le cambriolage d’un bar-tabac de Corbreuse, près de Dourdan.  Les malfaiteurs ont arraché la grille du café avant de casser la fenêtre et de s’emparer du stock de tabac. Pour la seconde fois cette année.

La commune, propriétaire des locaux, va rapidement effectuer les travaux pour sécuriser de nouveau l’établissement. « Vu le prix du tabac aujourd’hui, cela ne va pas s’arrêter » commente le maire, Denis Mounoury.

Au coeur de Marseille 

• Bouches-du-Rhône. Poussée de fièvre, ce dimanche 23 septembre, dans un bar-tabac du 9ème arrondissement à Marseille. Sur les coups de 16h30, deux hommes encagoulés ont fait irruption et, sous la menace d’armes de poing, ils ont dérobé le contenu de la caisse.

La police judiciaire a été saisie de l’affaire.