Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Sep 2018 | Profession
 

Fermeté 

• Ain. Casquette, lunettes, postiche, visage grimé, un malfaiteur a débarqué en fin d’après-midi de ce mardi 18 septembre chez un buraliste de Bourg-en-Bresse.

À peine a-t-il réclamé la caisse avec son arme en main, la buraliste, pas impressionnée, l’a … fermement raccompagné à l’extérieur. Le jeune homme s’est enfui à pied, en abandonnant son déguisement en chemin, la police aux trousses.

Les Pieds-Nickelés et le caniche 

• Loiret. Quatre jeunes malfaiteurs de 19 à 21 ans, originaires de la Seine-Saint-Denis, ont quitté la région parisienne vers 22h30, ce lundi 17 septembre en quête … d’un commerce à cambrioler. Au hasard de leurs pérégrinations, ils ont échoué à Saint-Lyé-la-Forêt (près d’Artenay et à une trentaine de kilomètres de Pithiviers) vers 3 heures du matin, où ils ont jeté leur dévolu sur le bar-tabac.

La porte d’entrée tout juste fracturée, le caniche du buraliste s’est mis à aboyer. Panique. Ils ont tout juste eu le temps de s’emparer de … trois cartouches de cigarettes, avant de s’enfuir. Mais un chauffeur-routier les a vus monter précipitamment dans une voiture dont la plaque d’immatriculation est masquée partiellement par un torchon.

Le quatuor a finalement été appréhendé à Fleury-les-Aubrais. Un pied de biche a été retrouvé à l’intérieur de la voiture. En état de récidive, ils sont passés en comparution immédiate ce 19 septembre. Le tribunal a condamné deux des prévenus à deux ans de prison ferme et deux autres à une peine mixte (une partie ferme, une autre avec sursis).

Lourdes peines requises pour casses en série 

• Marne. C’était le 15 mars dernier. En pleine nuit, trois hommes avaient attaqué à la voiture-bélier un tabac-presse-PMU à Aÿ-Champagne (près d’Epernay). Champagne, cigarette, tickets de jeux et coffre-fort embarqué : le butin dépassait les 30 000 euros. Ce casse allait déclencher « un énorme travail d’investigation des gendarmes », résumait, ce mardi 17 septembre, le président du tribunal correctionnel d’Épernay.

En trois mois, une dizaine de raids nocturnes furent recensés dans le secteur d’Épernay, à Athis, Avenay-Val-d’Or, Avize, Oiry, Coligny, etc. Le produit des vols se révélait aussi varié que le choix des cibles : buralistes, maisons individuelles, bâtiments agricoles et viticoles, restaurants …

Dans la nuit du 6 juin, trois hommes étaient interpellés dans une voiture, mais sans butin, par le GIGN.

Depuis les premières auditions, ce trio – issu de la communauté des gens du voyage et déjà connu de la justice – nie tout ou presque. Seul l’un d’eux a admis son implication dans trois faits. Pour le casse du 15 mars, il avait été identifié par un voisin, avant de se couvrir d’une cagoule et le buraliste cambriolé se souvenait de ce jeune homme passé pour la première fois quelques jours auparavant, et attentif … aux moindres détails du lieu.

Le substitut a requis six ans et demi de prison à chacun d’entre eux.

Quatrième cambriolage

• Eure-et-Loir. Ça commence à faire beaucoup. Un bar-tabac de Margon (près de Nogent-le-Rotrou) a été victime d’un cambriolage dans la nuit du lundi 17 et au mardi 18 septembre. Comme il y a quatre semaines (voir Lmdt du 24 août), les malfaiteurs ont fait main basse sur le stock de cartouches de cigarettes.