Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Sep 2018 | Profession
 

Résistance

• Pas-de-Calais. Vers 16 h 30 ce lundi 17 septembre, deux braqueurs ont fait irruption chez un buraliste de Cucq (près du Touquet).

Face aux individus pourtant armés, la buraliste ne s’est pas laissé faire. Les malfaiteurs auraient pris la fuite sans la caisse. Un important dispositif a été mis en place par la gendarmerie pour tenter de retrouver la trace des malfaiteurs : une quarantaine d’hommes et une équipe cynophile.

Vaine alarme 

• Mayenne. Selon les témoins, trois hommes cagoulés ont forcé le rideau de fer et la porte d’un bar-tabac de Châtres-la-Forêt, ce dimanche 16 septembre vers 5 heures. Ignorant l’alarme, ils ont vidé le stock de tabac de tabac avant de repartir. Une enquête est en cours.

Malgré les jets de gaz lacrymogène 

• Rhône. Cagoulés, ils ont fait irruption à 7h20 ce vendredi 14 septembre chez un buraliste de Villefranche-sur-Saône. L’un armé d’un couteau, l’autre d’une bombe lacrymogène. Les malfaiteurs ont d’abord réclamé la caisse en gazant le buraliste. Une fois obtenu l’argent liquide, ils ont exigé des cigarettes mais là le gérant a refusé. Ils lui administrent des jets de gaz lacrymogène mais le buraliste résiste jusqu’à ce qu’ils s’enfuient

La police est contactée … Une heure trente plus tard, un premier suspect, âgé de 15 ans, est interpellé. Sur lui, une partie du butin, la bombe lacrymogène et les vêtements repérés sur la vidéosurveillance. Le deuxième suspect est arrêté en fin de journée. Ils ne sont pas connus défavorablement des services de police. Après leur mise en examen, le mineur a été remis à ses parents, sous contrôle judiciaire avec une obligation d’éducation.

Brulé aux yeux, à la bouche et au cou, par les jets de gaz lacrymogène, le buraliste a décidé de rouvrir son magasin dans la foulée, malgré une ITT de 7 jours.