Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Sep 2018 | Profession
 

Trop tard 

• Deux-Sèvres. L’alarme d’un bar-tabac-presse du quartier Sainte-Pezenne, à Niort, s’est déclenché à 5 heures du matin, ce dimanche 9 septembre.

Les malfaiteurs avaient déjà pris la fuite avec le stock de cartouches et cartons de cigarettes lorsque sont arrivés les propriétaires et les services de police. Ils se sont introduits dans l’établissement en fracturant un local adjacent. Depuis leur installation sur cet axe fréquenté, les buralistes ont déjà été victimes de cambriolages à plusieurs reprises.

Deux ans de prison ferme

• Eure-et-Loir. Ce prévenu de 23 ans, à la barre du tribunal correctionnel de Chartres, n’a cessé de crier son innocence. Sauf que son ADN et la buraliste victime ont dit le contraire.

Le tabac-presse de Mainvilliers (dans la banlieue de Chartres) était en train de fermer, ce 21 janvier 2013, lorsque trois individus avaient violemment poussé la buraliste par terre. L’un des braqueurs était armé d’un fusil et avait frappé le mari d’un coup de crosse. Un coup de feu était parti … Le trio était reparti avec le contenu de la caisse.

Au cours de l’enquête, les policiers avaient découvert un morceau de bois – un bout de la crosse du fusil, qui s’était cassé lors de l’agression – porteur de l’ADN du jeune homme. De plus, la buraliste l’avait formellement reconnu à cause de la forme de ses yeux ; en le mettant en cause pour un braquage précédent le 1er juin 2012, d’ailleurs.

Déjà condamné pour vols avec violence et séquestration, le tribunal a condamné le malfaiteur à deux ans de prison ferme (voir aussi Lmdt du 11 août 2014).