Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Juil 2018 | Profession
 

Agression au petit matin 

• Gironde. Sac en bandoulière, un buraliste du Bouscat commençait à lever le rideau métallique, ce mercredi 18 juillet, quand il a été abordé par un homme armé d’un couteau à la lame conséquente et d’une bombe à gaz lacrymogène. Le braqueur en avait visiblement après le contenu de la sacoche.

Déjà victime d’agressions, le gérant du tabac-presse a résisté. Les deux hommes se sont battus jusqu’à ce que l’agresseur fasse usage du gaz lacrymogène. Dans la bousculade, le buraliste est tombé sur une moto en stationnement et s’est blessé. Pendant que le braqueur prenait la fuite avec l’argent, le buraliste a été hospitalisé pour examens.

Trop tard

• Seine-Maritime. Dès leur entrée par effraction dans un bar-tabac de Saint-Martin-en-Campagne, vers 2h30 ce mercredi 18 juillet, le signal d’alarme s’est déclenché …

Et malgré le déclenchement du système fumigène, les malfaiteurs ont mis la main sur le stock de tabac. Le buraliste, alerté via son téléphone portable, est arrivé avant les forces de l’ordre mais après la fuite des cambrioleurs.

Seul à la barre

• Yonne. 18 mois de prison. Un homme de 24 ans a été condamné, ce mardi 17 juillet en comparution immédiate, par le tribunal correctionnel d’Auxerre, pour vol aggravé, refus d’obtempérer et recel de biens.

Dans la nuit du 11 au 12 juillet dernier, trois hommes étaient entrés par effraction dans un débit de tabac de Tannay (Nièvre), dérobant des cartouches de cigarettes, avant de prendre la fuite en voiture. Mais ce véhicule, une BMW volée un mois auparavant, était sous surveillance des gendarmes de la compagnie d’Auxerre. Lesquels y avaient posé une balise le jour même. Alertés de son déplacement, les militaires avaient alors suivi son trajet par géolocalisation et prévenu leurs homologues de la Nièvre.

Au moment des interpellations, deux suspects ont pris la fuite. Un autre a pris le volant de la BMW, et refusant d’obtempérer, a démarré. Après avoir abandonné la voiture un peu plus loin, il est resté caché, une partie de la nuit, dans un buisson. Son père est venu le récupérer et l’a déposé au commissariat.

Placé en garde en à vue, le jeune Auxerrois après avoir changé de versions au fil des auditions, avait finalement reconnu les faits. Sans donner le nom de ses comparses.