Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Juin 2018 | Profession
 

Un verre de trop et trois ans ferme

• Val-d’Oise. Fraîchement sorti de prison, ce malfaiteur avait braqué un bar-tabac à Argenteuil avec son fusil de chasse à la crosse sciée, blessant légèrement le buraliste (voir Lmdt du 14 avril).

L’argent de la caisse en poche, il était sorti du bar, avait changé de polo, jeté avec son sac dans une poubelle.

Puis, il était venu boire un autre verre dans un établissement voisin. Alertée de sa présence suspecte, la police avait envoyé un agent à côté lui, au zinc. « C’est toi qui a braqué à côté ? » demande le policier. « Oui », avait-t-il reconnu … alcoolisé.

Aucune explication claire devant les juges : il avait agi dans un état second sous emprise de cocaïne … Au regard de son casier (12 condamnations pour escroquerie, blanchiment et conduite sous alcool), le tribunal a tranché pour trois ans de prison ferme et 8 500 euros de dommages et intérêts à la victime.

Trahis par la plaque d’immatriculation

• Gironde. 400 euros et soixante paquets de cigarettes …Deux jeunes malfaiteurs comparaissent depuis ce lundi 26 juin devant la cour d’Assises de la Gironde pour le braquage d’un buraliste à Eysines en janvier 2014. Le premier pour vol à main armée. Le second pour complicité et dénonciation mensongère.

En début d’après-midi, la buraliste avait vu surgir un homme armé d’un couteau qui lui réclamait le contenu du tiroir-caisse.

Son mari était arrivé en renfort, bousculant le braqueur, le faisant chuter au sol mais ne pouvant éviter l’empoignade et les coups qui avaient suivi. Le voleur avait fini par prendre la fuite à l’arrivée d’une cliente qui l’avait vu monter dans une voiture dont elle avait pu donner le numéro de plaque d’immatriculation.