Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
28 Mai 2018 | Profession
 

Combine de tickets de jeux

• Aude. Deux jeunes hommes de 22 et 23 ans comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Carcassonne, ce vendredi 24 mai, pour vol et recel de vols remontant à 2015.

Le 10 décembre 2015, vers 17 h 54, l’un d’eux avait volé des jeux à gratter et des tickets « Parions Sport » dans un tabac-presse de la ville. Le même jour, aux alentours de 18 h 30, le second s’était présenté dans tabac-presse à Caunes-Minervois pour se faire payer des jeux, dont certains sont déjà signalés volés par le logiciel de la Française des Jeux. C’est là que le lien avec le vol réalisé quelques minutes auparavant à Carcassonne a été établi par les gendarmes, qui ne connaissaient que trop bien les deux suspects.

La vice-procureure n’a pas manqué de relever le laps de temps écoulé entre le vol et le recel : « c’est une opération qui a été bien rôdée … ». Elle a demandé une peine d’un mois de prison ferme pour le receleur, et deux mois de prison (avec révocation d’un sursis antérieur de deux mois) pour le voleur. Le tribunal a suivi.

Piégé par son bracelet électronique

• Yvelines. Trois hommes de 22 et 23 ans, soupçonnés du braquage d’un buraliste de Vaux-sur-Seine le 30 avril dernier (voir Lmdt du 3 mai), ont été mis en examen, ce vendredi, à Versailles.

Le trio a été interpellé en début de semaine à Meulan, tous connus des services de police pour des affaires liées au trafic de stupéfiants. Ils ont été rapidement identifiés grâce à la voiture utilisée lors de l’attaque et aux images de vidéosurveillance. L’un d’eux conduisait sa propre voiture et portait …un bracelet électronique, permettant de le géolocaliser depuis sa récente sortie de prison.

Les enquêteurs de la PJ ont rapidement identifié un premier suspect à Meulan comme étant le propriétaire du véhicule avant de faire le lien avec ses deux complices qui font partie de son cercle de relations. Les perquisitions n’ont pas permis de mettre la main sur le butin ou les armes. Un fusil à canon scié a tout de même été découvert dans l’appartement d’un des trois hommes.