Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Mar 2018 | Profession
 

Dix-huit mois de prison

• Vosges. L’homme qui avait fait face à la résistance d’une buraliste d’Épinal (voir Lmdt des 2 et 1er janvier) a été condamné à dix-huit mois de prison, avec maintien en détention par le tribunal correctionnel.

Le 30 décembre dernier, se « retrouvant à la rue et sans argent », Christophe Marques avait décidé « d’aller jusque-là ». Sans piper mot, il avait aspergé la gérante de gaz lacrymogène en essayant de saisir le tiroir-caisse. Mais cette dernière s’était accrochée à sa caisse et avait saisi son terminal de carte bancaire pour frapper son agresseur.

Malgré les blessures après plusieurs coups et ses lunettes cassées, elle l’avait même poursuivi sur le trottoir où un automobiliste avait stoppé l’agresseur avec deux coups de matraque sur la tête. Cueilli par la police entre deux voitures, Christophe Marques avait été hospitalisé pour un traumatisme crânien. Dès le lendemain, il avait pris la fuite.

C’est le 29 janvier dernier, pendant sa cavale, qu’il a été interpellé alors qu’il s’introduisait dans un pavillon afin de récupérer ses affaires chez quelqu’un qui l’hébergeait.

Intimidation

• Ille-et-Vilaine. Les deux malfaiteurs, armés et cagoulés, ont commencé par tirer un coup de feu au plafond en arrivant dans un tabac-presse de Chantepie, ce mercredi 28 février vers 19 heures.

De quoi intimider le patron – pourtant solide buraliste – et les quelques clients présents. Ils se sont fait remettre en quelques minutes le contenu de la caisse avant de s’enfuir en traversant une place portant très fréquentée à cette heure-là. Plusieurs témoins ont remarqué les deux hommes armés, l’un d’un fusil, l’autre d’une arme de poing.

Huitième attaque à la voiture-bélier dans le département 

• Seine-et-Marne. Nuit mouvementée dans le centre-ville d’Ozoir-la-Ferrière : ce mercredi 28 février, vers 3 h 40 du matin, le bar-tabac situé juste en face de l’hôtel de ville est attaqué à la voiture-bélier. Comme en mars 2017.

Les trois malfaiteurs venaient d’arracher l’un des rideaux de fer et la porte vitrée du magasin avait volé en éclat, quand une voisine a prévenu la police.  Les trois individus ont alors foncé avec l’une de leurs voitures sur les agents de la brigade anti-criminalité (Bac) de Pontault-Combault.

Ces derniers ont dû se protéger en tirant avec leur arme à feu. Dans la foulée, ils sont tout de même parvenus à interpeller l’un des suspects.

C’est la huitième attaque à la voiture-bélier en cinq mois dans le département (voir Lmdt des 23, 22, 21 février 2018 et 26 septembre 2017).

Main basse sur le stock

• Eure. Dans la nuit du dimanche 25 au lundi 26 février, plusieurs malfaiteurs ont dévalisé le stock de cartouches de cigarettes du bar-tabac-presse d’Alizay.

Ils ont fracturé une porte latérale du commerce pour s’introduire à l’intérieur de l’établissement.