Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
12 Fév 2018 | Profession
 

Arme factice

• Haute-Vienne. Les deux malfaiteurs ont commencé par se faire passer pour des livreurs en frappant à la porte-arrière d’un bar-tabac de Limoges, ce samedi 10 février en fin de journée. Immédiatement, ils pointent leur arme (d’apparence genre pistolet Berreta) – pour obtenir le contenu de la caisse – sur le buraliste.

Ce dernier tente, cependant, de désarmer l’un des braqueurs. Sans succès, il récoltera des coups de crosse sur le crâne, sans gravité, toutefois.

Lors de l’altercation, l’arme est tombée et laissée sur place après la fuite des agresseurs : une arme factice à gaz.

Recyclage dans son tabac-PMU

• Rhône. Un jeune homme de 24 ans, se faisant passer pour un installateur d’accès à Internet ou pour un chauffagiste, en profitait pour subtiliser des cartes bancaires chez des personnes – plutôt âgées – à Lyon et Villeurbanne depuis le 15 décembre dernier. Et il utilisait ensuite les cartes volées pour régler des achats par paiement sans contact dans un tabac-PMU proche de la Part-Dieu, à Lyon.

Après dix-sept plaintes et un énième chèque volé, ce mardi 6 février, les policiers ont décidé de se rendre dans l’établissement : l’homme recherché, fidèle à ses habitudes, était là, en possession d’un chèque volé.

Au cours de sa garde à vue, il a reconnu huit des dix-sept faits reprochés. Il a expliqué qu’il avait besoin d’argent et qu’il venait de Givors en train, pour sévir à partir de la gare de la Part-Dieu.